Organisez-vous !  Samedi 9 avril à 22H 

22H : Documentaire – Organisez-vous ! 

Un documentaire de 52 minutes
Réalisé par Benoît Raio de San Lazaro et Hind Meddeb, p
roduit par Ketchup Mayonnaise

Diffusions : Samedi 9 avril à 22H / Dimanche 10 avril à 9H

Quel est le point commun entre Barack Obama, un sociologue qui a fait ses classes dans la Mafia d’Al Capone et deux jeunes activistes françaises issues des quartiers populaires? Le Community Organizing. Ou l’art d’élaborer des groupes de pression citoyens, sorte de lobbies des « gens d’en bas », capables de se confronter au pouvoir lorsqu’il ne sert plus l’intérêt général. Ce documentaire raconte l’histoire de cette technique inventée aux Etats-Unis et comment quelques jeunes Français essayent de l’introduire dans notre pays. La force du Community Organizing réside en sa capacité à mettre en mouvement des gens qui n’ont aucune expérience de l’action collective. Passer de la colère et du désenchantement à « l’ivresse » de l’action.

Sihame et Laetitia, deux militantes à peine trentenaires, ont vite saisi que ni l’engagement politique classique ni le monde associatif ne leur permettraient de réellement changer la donne sur les combats qui les animent : la lutte contre les discriminations et la prévention de la délinquance juvénile. Pour obtenir des résultats, les deux jeunes femmes sont devenues les adeptes d’une méthode inventée outre-Atlantique : le Community Organizing. Une méthode dont la genèse
est digne d’un film Hollywoodien. C’est un sociologue américain, Saul Alinsky, qui conçut cette technique de mobilisation au bout de quarante années de travail de terrain qui débutèrent par une immersion dans… la mafia d’Al Capone en s’inspirant de certaines des méthodes de pression du crime organisé pour structurer la révolte des quartiers populaires. La méthode d’Alinsky devient alors une école de pensée aux Etats-Unis. Elle séduit la jeunesse contestataire dont une certaine Hillary Clinton qui fera sa thèse sur Saul Alinsky. Bientôt, les héritiers d’Alinsky créent des réseaux de Community Organizing dans les grandes villes américaines et formalisent des techniques précises pour créer une nouvelle génération de community organizers. Le plus célèbre d’entre eux : Barack Obama.

En France, Sihame pratique le Community Organizing depuis plusieurs années. Elle parcourt le pays, organisant des formations et montant des opérations coups de poings pour soutenir les causes qui lui tiennent à coeur. Engagée dans des luttes qui semblent perdues d’avance, elle parvient parfois à inverser les rapports de force, démontrant par l’exemple que tout est possible lorsqu’on est bien organisé. A Villepinte, Laetitia tente pour la première fois d’appliquer ses nouvelles méthodes à son combat de toujours : améliorer le sort de la jeunesse de son quartier, une des banlieues sensibles du 93. Elle lance un Observatoire Citoyen de la Jeunesse, espérant mobiliser les habitants de la ville et faire pression sur les élus locaux pour qu’ils convertissent enfin leur parole en action concrète…

Aux Etats-Unis, les organisations de “Communtiy Organizing” sont tellement vastes et puissantes qu’elles sont aujourd’hui capables de lutter sur des enjeux aussi cruciaux que le salaire minimum. Derrière la révolte des salariés des “fast foods”, dont on a parfois entendu parler en France, se cache l’une des plus grandes opérations de “Community Organizing” de l’histoire des Etats-Unis. Mobiliser plus de 200 000 Américains pour améliorer le sort des travailleurs précaires en imposant un salaire minimum à 15 dollars…

22H : Débat sur le community organizing animé par Nora Hamadi

Réagir, débattre, faire partager de nouveaux regards, mettre en perspective les grands débats de société #docudebat @publicsenat 

“Samedi soir, Dimanche matin”
Un rendez-vous privilégié composé de deux grands documentaires à 22H et à 23H15, puis d’un face à face de 22H à 22h10 avec le réalisateur suivi d’un débat animé par Nora Hamadi de 23H à 23H15 autour du premier documentaire.

*Chaque année, Public Sénat achète ou coproduit une soixantaine de documentaires avec un souci de diversité. Une ligne éditoriale audacieuse et exigeante privilégie le documentaire de société, historique, politique, les enquêtes de terrain. Signés par des réalisateurs confirmés ou des nouveaux talents, les documentaires de Public plongent au cœur des enjeux de société en France et à l’étranger.