​« Exil football club » série « Les dessous de la mondialisation »
​Samedi 25 Novembre sur Public Sénat à 16H

Tous les matins, Tassirou s’entraine seul sur un terrain de football. A 20 ans, ce jeune guinéen du Sénégal, rêve de devenir professionnel. Une mission qui lui a été confiée par sa famille, afin de subvenir à leurs besoins au pays. Pour cela, Tassirou s’est envolé vers Bangkok. Il n’a pas fait le trajet vers l’Europe mais vers la Thaïlande, une nouvelle terre de football où les salaires des joueurs peuvent atteindre plusieurs milliers d’euros. Depuis 10 ans, le football s’y est professionnalisé à grande vitesse grâce aux investissements des nouvelles fortunes thaïlandaises, fans de la Première League Anglaise.  Khun Anucha est l’un d’entre eux. Il a fait fortune en Bourse, et chaque année, il dépense plus de 100 000 euros pour développer son équipe des « Enfants de l’Isan », du nom de sa région d’origine. Pour entrainer ses 22 joueurs, il a fait confiance à Ousmane Chérif, le seul entraineur africain de Thaïlande. Une marque de confiance pour ce guinéen de 37 ans qui connait le prix du rêve mondialisé du football. Pour son équipe de Division 4, il joue aussi le rôle de recruteur, et rencontre souvent des africains piégés dans le pays. Ils sont exploités par des clubs qui ne les paient pas et menacent de les dénoncer à l’immigration pour les maintenir dans leur équipe. La prison ou l’exploitation. Dans deux mois le visa de Tassirou va expirer, réussira-t-il avant à signer dans un club thaïlandais avant que le piège se referme pour lui ? 

Réalisé par Anne-Charlotte Gourraud
Wild Angle Productions et Public Sénat (2017)