Axelle Lemaire invitée de “La politique c’est net” : ses principales déclarations
Présentée par Caroline Deschamps, vendredi 06/11 à 18h30 #LPCN

Axelle LEMAIRE invitée de Caroline Deschamps
Vendredi 06/11 à 18H30 – 13′

Voici dès à présent un extrait de l’émission et ses principales déclarations :

Pour Axelle Lemaire il faudrait réformer Hadopi

Invitée de l’émission “La politique c’est net”, la secrétaire d’état en charge du numérique Axelle Lemaire est revenue largement sur son projet de loi pour une France numérique, et sur l’utilité de la Cnil et d’Hadopi.

Hadopi a-t-elle encore de l’avenir ? La haute autorité pour la diffusion déjà attaquée dans un rapport d’une commission d’enquête sénatoriale qui cette semaine proposait carrément de supprimer deux autorités administratives indépendantes , dont Hadopi, dont « l’utilité n’est pas parue particulièrement évidente »…cette fois –ci c’est Axelle Lemaire, la secrétaire d’Etat en charge du numérique qui doute de son efficacité :
des «  pays qui au départ avaient choisi la voie de la sanction se sont dirigés au final, comme le Royaume-Uni, vers la voie de l’incitation et c’est vrai que pour ma part j’y crois plus, parce que je dois partager le constat que  ce qui a été fait jusqu’à présent n’a pas permis de lutter autant qu’on pourrait l’espérer contre le téléchargement illégal. Plus précise la secrétaire d’Etat en charge du numérique d’ajouter « Il faudrait au moins la  réformer ».

Invitée dans l’émission « La politique c’est net »,et interrogée par Caroline Deschamps, Axelle Lemaire est largement revenue sur son projet de loi pour une république numérique, et sur le processus innovant de consultation des citoyens mis en place. Plus de 20 000 citoyens, associatifs, ont participé à la co-création du texte. Une réussite qui fait dire à Axelle Lemaire que cette première en Europe pourrait jouer les prolongations :
«J’en discutais avec le premier ministre hier (jeudi 5 novembre) qui constate comme moi que cette première tentative qui était risquée est un succès, que donc effectivement il faudrait la reproduire, améliorer son format et tirer les enseignements complets de ce premier exercice mais lui comme moi on serait désireux de continuer. »

En 3 semaines de consultation, et après plus de 140 000 votes… 8500 arguments, une dizaine d’articles ont été rajoutés. Si le parlement garde le dernier mot dans la rédaction de la loi, Axelle Lemaire aimerait que la voix des citoyens soit entendue jusque dans l’hémicycle et réfléchi à la création d’un rapporteur citoyen.

« Il y a une idée qui a été mise en avant par des parlementaires qui est celle du rapporteur citoyen qui m’intéresse beaucoup parce que ça permet de continuer à faire vivre ce débat en continu et on reproche parfois aux politiques d’être déconnectés, d’être en décalage, et bien là y’aurait une personne dont le travail  consiste à garder ce lien, à recueillir les contributions, il revient au parlement de définir les modalités d’une telle idée. »
Le texte devrait arriver en janvier 2016 au parlement.

L’article de la rédaction
La politique c’est net avec Axelle Lemaire, vendredi 6/11 à 18h30 présentée par Caroline Deschamps sur Public Sénat #LPCN, en replay sur publicsenat.fr