LA VILLENEUVE, L’UTOPIE MALGRE TOUT

La Villeneuve, l’utopie malgré tout

Samedi 17 octobre à 22h & Dimanche 18 octobre à 9h

Un film de Vincent Massot et Flore Viénot
Réalisation Vincent Massot 

Production John Paul Lepers / ON Y VA ! MEDIA 
Durée 52’

L’histoire récente de la Villeneuve, un quartier populaire de Grenoble, est emblématique du divorce entre le pouvoir et le peuple. Qui a raison ? Qui trompe qui ? Que faire ? Les auteurs de ce film engagent tout le monde à se remettre en cause. D’abord les médias, car la «banlieue» ne peut pas rester cette zone qui fait de l’audience en faisant peur, mais aussi les habitants des quartiers populaires, qui doivent se mobiliser pour reconstruire l’image de leur quartier. A la Villeneuve, après la colère contre la diffusion d’un reportage d’Envoyé Spécial en 2013, ce processus est en cours. Se réapproprier son image pour se réapproprier sa vie, une utopie ? Un désir en tout cas et un beau défi, plein d’embûches, que les habitants de la Villeneuve ambitionnent de relever !
Flore Viénot et Vincent Massot sont témoins de cette métamorphose qui pourrait servir ailleurs qu’à la Villeneuve.Un film petit budget, financé en partie par 160 contributeurs sur le site de collecte participative KisskissBankbank. Sur place, les auteurs ont bénéficié de l’aide des habitants de la Villeneuve, un logement notamment, mis gracieusement à leur disposition durant leurs séjours réguliers pendant 12 mois de tournage.
Ce projet de film est en cohérence avec l’expérience vécue depuis des années par Vincent Massot et Flore Viénot au sein du média participatif LaTeleLibre.fr. Habitués à réfléchir et à travailler ensemble, leurs histoires personnelles les ont menés, d’une manière différente vers ce projet commun de film à la Villeneuve. Pour Flore Viénot, jeune journaliste rigoureuse et passionnée d’enquête et d’écriture, la Villeneuve est un quartier de Grenoble, la ville où elle a fait ses études. Pour Vincent Massot, chef opérateur déjà expérimenté, c’est l’histoire de son père, réalisateur de film dans les années 70-80, qui est le point de départ.

Ce documentaire est diffusé dans le cadre de la soirée 

Samedi soir, dimanche matin
Animée par Bénédicte Le Chatelier
Samedi à 22H et dimanche à 9H


Un rendez-vous privilégié composé de deux grands documentaires à 22H et à 23H15, d’un face à face de 22H à 22h10 entre Bénédicte Le Chatelier et le réalisateur et d’un débat de 23H à 23H15 autour du premier documentaire, animés par Bénédicte Le Chatelier.


Débat : « Banlieues stigmatisées : a qui la faute ? » 

22H-22H10 : Face à face avec Vincent Massot
23H23H15 : Débat

Vincent Massot Réalisateur  de « La Villeneuve, l’utopie malgré tout » 
Mohamed Mechmache Coprésident de la coordination « Pas sans nous »
et cofondateur du collectif ACLEFEU 
François Jost Directeur du laboratoire « communication, information, médias » de l’Université Sorbonne Nouvelle