Manger c’est voter dans l’Hérault avec Henri Cabanel

Un voyage gastronomique et ensoleillé à travers l'Hérault

Le samedi 2 décembre à 21h30 sur Public Sénat

Le journaliste gastronomique Perico Legasse prend la direction de l’Occitanie. Et plus précisément le département de l’Hérault où il a rendez-vous avec Henri Cabanel, un sénateur et vigneron amoureux de son terroir.

Après un arrêt dans les vignes du sénateur à Servian, direction le bassin de Thau. L’ostréiculteur Teddy, dit Titou, les attend. Il produit environ 20 tonnes d’huitres par an. La production est aléatoire, et soumise au climat, aux interdictions de commercialiser pas toujours compréhensibles et à la pollution du bassin.

Après une dégustation sur l’exploitation, Périco et le sénateur Cabanel partent à la rencontre de René Gallibert. Il est chef cuisinier dans une maison de retraite. Du petit déjeuner au dîner, de l’entrée au dessert, tout est fait maison : aujourd’hui, ils sont à 70% en bio.

Il est grand temps d’aller à Sète. Eric Golka, pêcheur de poulpe attend Périco pour une partie de pêche. L’occasion de faire un point sur cette activité qui connait une crise depuis trente ans.

Loin de la Méditerranée, le village de Neffiés. Christine et Eric élèvent 75 chèvres, et pas n’importe lesquelles ! Des chèvres du Rove, reconnaissables à leurs grandes cornes torsadées. Ces éleveurs sont en pleine tradition du pastoralisme : les chèvres passent l’année dehors, et la traite se fait à la main dans la bergerie. Avec le lait ils produisent différents fromages bios, dont le fameux pélardon.

Que serait un bon fromage sans un verre de vin ? Le sénateur Henri Cabanel propose à Perico de rencontrer un jeune viticulteur : Virgile Joly. Son domaine s’étend sur 18 hectares : en rosé et rouge en AOC Languedoc Saint Saturnin, et du blanc en AOC Languedoc. Sa principale difficulté ? Le foncier !  Les prix peuvent grimper à 50 000 euros l’hectare. Alors, bien sûr, c’est très compliqué d’agrandir les exploitations….

Extraits de l’émission

👉 Le sénateur dans sa vigne

👉 La dégustation des huîtres du bassin de Thau

👉 “C’est la première fois que l’émission suscite une volonté politique”

👉 La traite de la chèvre

👉 L’alternative bio aux insecticides dans la vigne

Ce numéro de Manger c’est voter est à voir samedi 9 décembre à 21h30, à revoir le samedi 16 décembre à 16h, le lundi 11 décembre à 18h, le mercredi 13 décembre à 23h, le vendredi 15 décembre à 19h et le samedi 16 décembre à 16h, et en replay sur publicsenat.fr