Simone Veil, mémoire d’une immortelle 
Un documentaire inédit à voir le samedi 30 juin à 21h30

Relire une vie exceptionnelle grâce aux archives privées de Simone Veil, voici ce que nous propose ce documentaire à l’occasion de la panthéonisation de l’ancienne ministre, le dimanche 1er juillet prochain.

Cinq ans avant sa disparition, Simone Veil a confié aux Archives nationales les dossiers, les documents officiels, les notes écrites de sa main, les lettres qu’elle a reçues
​Tous ses « papiers » qu’elle a patiemment conservés une vie durant.

Autant de précieux documents, parfois inédits qui nous racontent au plus près la vie d’une femme au destin hors normes.

Comme les notes prises dans un simple calepin par la toute nouvelle ministre de la Santé de Valéry Giscard d’Estaing lors du débat sur l’IVG en novembre 1974, ou, dans un autre registre, cette lettre émouvante envoyée en 1945 à son père et à son frère depuis les camps, où elle glisse ses espoirs et son attachement à ceux qu’elle ne reverra jamais.


Lettre de Simone Veil à sa famille envoyée depuis les camps en 1945

Une mémoire complète qui renseigne chaque époque de sa vie

80 mètres linéaires de dossiers et d’archives qui nous offrent un regard plus précis et plus complet sur l’histoire de celle qui tour à tour magistrate, ministre et présidente du Parlement européen, n’a jamais désespéré de l’humanité, malgré l’épreuve des camps. Comme en témoigne un document jamais évoqué : un procès verbal d’une réunion de l’administration pénitentiaire où la jeune magistrate s’indigne des conditions des détenus et où elle réclame « qu’ils puissent garder des couvertures, et des livres », même à l’isolement.


Ou encore ce questionnaire, lui aussi dévoilé pour la première fois, qui interroge la jeune Simone Veil sur son choix de devenir magistrate et où elle répond « que l’expérience des camps a confirmé son intention de pouvoir faire quelque chose pour les condamnés victimes de leur passé, de leur milieu et de leur misère ».


Constance de Vergnette, conservateur du patrimoine aux Archives nationales, commente les 7 pages de questionnaire, dactylographiées par Simone Veil elle-même 

« Simone Veil, mémoire d’une immortelle » est un portrait historique et touchant de celle qui par sa droiture, son ouverture, par son sens aiguë du sens de l’état et de la justice, reste pour beaucoup un exemple.

Avec les archives inédites et personnelles de Simone Veil, en partenariat avec les Archives nationales, et les témoignages de :
Françoise Banat-Berger, directrice des Archives nationales
Jean- Louis Bourlanges, député Modem des Hauts-de-Seine
Delphine Horvilleur, journaliste et rabbin
Monique Pelletier, ancien Ministre délégué à la Condition féminine, membre honoraire du Conseil Constitutionnel, avocat honoraire
Jacques Toubon, ministre du gouvernement de la Culture dans le gouvernement d’Edouard Balladur (1993-1995) comme Simone Veil et actuel défenseur des droits
Constance de Vergnette, conservateur du patrimoine aux Archives nationales

Un documentaire réalisé par Pierre Bonte-Joseph, à voir sur Public Sénat le samedi 30 juin à 21h30 ; ou le dimanche 1er juillet à 12h30, jour de la panthéonisation de Simone Veil.

A revoir le dimanche 22 juillet à 11h, lundi 23 juillet à 23h, mercredi 25 juillet à 18h, le vendredi 27 juillet à 18h30, le samedi 28 juillet à 21h30, le dimanche 29 juillet à 12h30 et 20h, lundi 13 août à 22h, lundi 20 aoput à 17h30, dimanche 26 août à 9h30, mardi 28 août à 17h et dimanche 2 septembre à 10h30 
​ou en replay gratuit et illimité sur publicsenat.fr

Produit par Public Sénat – 28′ – 2018. Lien de visionnage à venir.