Adrien Quatennens l'a dit dans "Bonjour Chez Vous !" - mardi 31 mai 2022

31 mai 2022

Adrien Quatennens, député du Nord, coordinateur de LFI, l'a dit dans "Bonjour Chez Vous !"

Propos recueillis par Alexandre Poussart et Stéphane Vernay de Ouest France

Mardi 31 mai 2022

Sur la mort du journaliste Frédéric Leclerc-Imhoff en Ukraine :

"C’est la guerre dans toute sa cruauté. Je forme le vœu que toutes les circonstances de sa mort soient éclaircies et surtout que les responsables paient"

Voir l'extrait 

 

Sur l'embargo de l’UE sur le pétrole russe :

"Il faut accroitre la pression sur Vladimir Poutine (...) Nous ne cessons de dire que ce qu’il faut faire depuis le début, c’est taper durement au portefeuille les oligarques autour de lui"

Voir l'extrait 

 

Sur les violences au Stade de France :

"Je pointe la responsabilité du duo Didier Lallement et Gérald Darmanin dont on voit qu’ils sont incapables de gérer en région parisienne de grands évènements (...) La France est humiliée dans cette affaire"

Voir l'extrait 

"Il y a un objectif précis donné à la police, garantir la tranquillité, faire en sorte que les grands évènements se tiennent dans la sûreté. Du point de vue de la doctrine du maintien de l’ordre, nous avons un grave problème"

Voir l'extrait 

 

Sur les mesures du gouvernement pour le pouvoir d’achat :

Si la NUPES remporte les législatives, "nous ferons d’autres propositions (...) Le gouvernement ne prend pas le problème à la racine. La hausse est le fait de la spéculation, rien d'autre"

Voir l'extrait 

 

Sur la retraite à 60 ans :

"C’est une réforme à 71 milliards d’euros, avec le droit de partir à 60 ans, aucune pension sous le seuil de pauvreté quelle que soit la carrière, et aucune pension sous le Smic revalorisé pour les carrières complètes"

Voir l'extrait 

 

Sur les législatives : 

"Les législatives n’ont pas vocation à donner une majorité au président. Elles fixent le cap des 5 prochaines années. Ce n’est pas parce qu'Emmanuel Macron a gagné que les Français n’ont plus le droit au programme que beaucoup ont souhaité"

Voir l'extrait 

Contact Presse