Amélie de Montchalin l'a dit dans "Bonjour Chez Vous !" - jeudi 09 juin 2022

9 juin 2022

Amélie de Montchalin, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires l'a dit dans "Bonjour Chez Vous !"

Propos recueillis par Oriane Mancini et Julien Lecuyer de La voix du nord

Jeudi 09 juin 2022

Sur le rejet du paquet climat au Parlement Européen :

"C'est une alliance des contraires, avec une gauche qui fait de l’écologie assez incantatoire et qui dit que tout doit être interdit tout de suite, et une extrême droite qui est climatosceptique."

Voir l'extrait

"Il va falloir faire des compromis, mais personne ne pensait que c’était possible de se mettre d’accord à 27 sur la neutralité carbone en 2050. Mon rôle c’est de le décliner pour tous les Français partout où ils vivent."

Voir l'extrait 

 

Sur la voiture électrique : 

"C'est Agnès Pannier-Runacher qui est charge de ce dossier. Notre projet écologique est aussi social, avec un système de location longue durée pour les plus modestes et des aides d'un montant de 6000 euros à l'achat."

Voir l'extrait 

 

Sur la planification écologique :

"Cela ne veut pas dire la même chose dans notre bouche. Jean-Luc Mélenchon cherche des coupables, fait du green washing écologique. Notre planification ce n'est pas bloquer le pays de façon autoritaire."

Voir l'extrait 

 

Sur la transition écologique et les collectivités locales :

"Il faut diviser par 2 notre rythme d’artificialisation des sols. C'est l'objectif national, il faut voir comment on l'applique. Le sujet n'est pas le même dans le bassin minier et dans le Morbihan."

Voir l'extrait 

"Si dans un territoire, un acteur veut être responsable, je ne vais pas être la ministre qui va empêcher de faire. Aujourd’hui il n’y a pas d’élus qui ne veulent pas faire la transition. On va responsabiliser chacun."

Voir l'extrait 

 

Sur le Conseil National de la Refondation :

"Beaucoup de Français ne comprennent plus les tenants et aboutissants de la décision publique et ont l’impression que tout tombe du haut. Avec ce conseil, on va ouvrir le capot de la décision publique."

Voir l'extrait 

 

Sur les collectivités :

"Il y a un enjeu de finances publiques, mais aussi d'investissement. Il faut donner de la visibilité en toute transparence. (...) Je ne vais pas vous annoncer un plan de X milliards, ce n'est pas comme ça que l'Etat fonctionne."

Voir l'extrait 

 

Sur les législatives :

"En face, un projet a un objectif, l’affaiblissement de la France. La NUPES, ce sont des programmes jumeaux avec Marine Le Pen. Ils jouent sur les peurs des Français pour les diviser et chercher des coupables."

Voir l'extrait 

Contact Presse