Dominique Bussereau l'a dit ce matin dans "Bonjour Chez Vous !"

10 octobre 2019

Dominique Bussereau, Président du Département de la Charente-Maritime et de l'Assemblée des Départements de France

Interview réalisée par Oriane Mancini et Julien Lecuyer (La Voix du Nord) 

 

Sur la radicalisation dans le servive public :

"Nous avons énormément de personnel disséminé dans les départements. Il est clair qu'il est extrêmement difficile d'avoir des signaux".

 

Sur le terrorisme :

"On a détruit les renseignements généraux, ils n'existent plus qu'à Paris. On a reconstitué petit à petit un service, mais qui n'est plus suffisant sur le terrain".

"On ne peut pas rentrer dans une société complètement policée, où on multiplierait par dix ou quinze les effectifs pour surveiller tous les citoyens".

 

Immigration : sur les mineurs isolés :

"Le flux s'est un peu tari dans la plupart des départements. J'ai reçu une lettre du Premier ministre, m'indiquant qu'il allait revoir la répartition sur le territoire, mais pas de nouvel effort financier".

"L'Etat compense 15%. Ça coûte à l'ensemble des 103 collectivités départementales 2 milliards d'euros par an. Alors qu'en acceptant ces jeunes, en les habillant, en les nourrissant [...], nous accomplissons une mission régalienne".
 

Sur l'impôt sur le foncier-bâti : 

"Quand on vous prend votre principale ressource, vous considérez que c'est un hold-up. La compensation par la TVA, ce n'est pas une bonne solution".

 

Sur la décentralisation : 

"Nous souhaitons qu'il y ait en 2020 un grand texte décentralisateur. [...] Un Etat fort et une décentralisation, ce n'est pas incompatible".

 

Sur la limitation de vitesse à 80 km/h :

"Quand on prend une mesure depuis Paris sans en parler à personne auparavant, vous êtes sûrs de vous planter. Donc le gouvernement s'est planté".

 

Sur la sécurité civile : 

"Le 112, les centrales d'appels uniques ça existe, mais assez peu. Il faut qu'il y ait une décision politique et qu'on réorganise le système de sécurité civile à la française".

 

 

Bonjour Chez Vous ! est la matinale de Public Sénat - canal 13 de la TNT,
en partenariat avec la presse quotidienne régionale, les télévisions locales et les Indés Radios.

Expert

Contact Presse