Emmanuelle Wargon l'a dit dans "Audition Publique"

3 février 2020

Emmanuelle Wargon, Secrétaire d'État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire

  était l'invité d'"AUDITION PUBLIQUE", présentée par Francis Letellier, en présence d'Eric Diard, député LR des Bouches-du-Rhône et Guillaume Gontard, sénateur rattaché CRCE de l'Isère

Sur le suspense à Engie autour du sort d'Isabelle Kocher :

"L'État cherche le consensus au sein du conseil d'administration (...) L'État a dit qu'il n'irait pas contre les autres actionnaires".

Voir l'extrait

 

Sur le rejet de la proposition d'allongement du congé après la perte d'un enfant :

"C'est vrai que ce sujet est passé vite dans une niche parlementaire et qu'on était dans une logique qui n'était pas la logique de compassion, nécessaire sur ce sujet".

Voir l'extrait

 

Sur une nouvelle hausse du tarif de l’électricité en février :

"Je reconnais que c'est dur. On est aussi à un moment où on a une baisse des tarifs réglementés du gaz".

Voir l'extrait

 

Contre la réforme des retraites, des compteurs Linky déconnectés :

"Sur le principe, je ne peux pas y être favorable".

Voir l'extrait

 

Sur la fermeture de Fessenheim :

"La fermeture de Fessenheim avait été promise à de nombreuses reprises. C'est un engagement que le président de la République avait repris dans sa campagne, cela fait partie des engagements que nous tenons".

Voir l'extrait

 

Sur la sécurité du parc nucléaire :

"Il n'y a pas de danger. L'ASN n'a pas pointé de sujets qui nécessiteraient une action en urgence".

Voir l'extrait

 

Sur l'interdiction de la production de pesticides :

"Le gouvernement va refaire un calendrier".

Voir l'extrait

 

Sur Greta Thunberg :

"Je soutiens Greta Thunberg dans son rôle de lanceuse d'alerte, parce que je pense qu'elle incarne vraiment la voix de la jeunesse et que les jeunes se reconnaissent en elle. Après, je la trouve excessive dans ses messages, dans sa condamnation".

Voir l'extrait

 

Sur la Convention citoyenne pour la transition écologique :

"Sur certains sujets, les propositions intermédiaires sont encore très générales".

Voir l'extrait

 

Sur les contrats de transition écologique :

"On couvre presque 10 millions de Français. On va investir 1,2 milliard d'euros dans ces contrats. Ça commence à devenir très significatif".

Voir l'extrait

 

Sur le projet de scission d'EDF :

"Il ne faut pas craindre de privatisation".

Voir l'extrait

 

Sur les barrages hydroélectriques :

"On est pas totalement satisfaits de la manière dont l'Union européenne voudrait ouvrir à la concurrence".

Voir l'extrait

 

Sur les 12 réacteurs nucléaires à fermer d'ici à 2035, après Fessenheim :

"Les fermetures sont positionnées plutôt à partir de 2025-2026".

Voir l'extrait

 

Utilisation du 49-3 sur la réforme des retraites ? :

"Ce n'est pas à l'ordre du jour".

Voir l'extrait

 

Sur l'affaire Mila :

"Je ne suis pas du tout d'accord avec Ségolène Royal. Dans cette histoire, il y a une victime, et c'est cette jeune fille".

Voir l'extrait

 

 

 

"AUDITION PUBLIQUE" est l'émission politique et parlementaire proposée par LCP-Assemblée nationale et Public Sénat,
en partenariat avec le Figaro Live, tous les lundis à 19h, en direct sur le canal 13 de la TNT et sur lefigaro.fr