Eric Ciotti l'a dit dans "Bonjour Chez Vous !" sur Public Sénat

28 octobre 2020

Eric Ciotti, député LR des Alpes-Maritimes l'a dit dans "Bonjour Chez Vous !" sur Public Sénat

Propos recueillis par Oriane Mancini et Denis Carreaux (Nice Matin)

Mercredi 28 octobre 2020

Sur la gestion de la crise sanitaire : 

"Bien sûr il y a eu certains pseudos scientifiques qui ont minimisé la gravité de la crise, ça a été une attitude dangereuse et irresponsable, mais ça n'exonère pas le manque d'anticipation de ce gouvernement "

Voir l'extrait

"On a perdu un mois et demi dans des mesures de protection qui aurait pu endiguer l'avancée du virus. Aujourd'hui il n'y a plus d'autre solution, c'est trop tard. La 2e vague c'est l'échec de la stratégie tester, tracer, isoler"

Voir l'extrait

"On n'a pas pris de mesures de précaution dans nos aéroports notamment. C'est l'échec absolu de la stratégie des tests pour des raisons administratives. On a perdu du temps. Manque d'anticipation, manque de pilotage dans la crise"

Voir l'extrait

"Le "en même temps" en matière sanitaire ça ne donne jamais de résultat. Il faut décider, il faut trancher. Si on avait pris certaines mesures lorsqu'elles étaient évoquées début septembre on aurait mieux protégé"

Voir l'extrait

Sur la situation sanitaire à Nice : 

"Nous sommes, par rapport à la moyenne nationale, avec des chiffres légèrement en retrait mais néanmoins on voit que les chiffres se dégradent et c'est inquiétant"

Voir l'extrait

Sur la situation dans les universités : 

"L'université est une cause importante de clusters [...] je crois qu'aujourd'hui c'est un lieu de propagation très important et qu'il ne faut pas les réouvrir lundi"

Voir l'extrait 

Sur J. Castex demain à l'Assemblée Nationale pour un débat avec vote sur les mesures sanitaires :

"On est dans une situation d'urgence, j'en conviens, mais il y a un affaiblissement du Parlement. Cela traduit un mépris dans nos institutions démocratiques"

Voir l'extrait

Sur la situation dans les Ehpad : 

"Ce qui m'a beaucoup choqué c'est le traitement de nos ainés. Il y a presque 15 000 décès de personnes venant des Ehpad, 11 000 sont décédés dans les Ehpad, ça veut dire qu'ils n'ont pas été admis à l'hôpital. Les chiffres sont très clairs"

Voir l'extrait

Sur le conseil français du culte musulaman qui souhaite limiter la diffusion des caricatures :

"Je suis extrêmement choqué. On ne négocie pas avec nos principes fondamentaux. Ce discours est extrêmement préoccupant"

Voir l'extrait

Sur le fait de nuancer le droit à la caricature : 

"Ce n'est pas à la France à se soumettre aux règles, aux croyances, aux coutumes de l'islam. C'est à l'islam à s'adapter aux règles de la République. Si on transige sur ce principe on est perdu"

Voir l'extrait

Sur les relations avec la Turquie : 

"Il faut que la communauté internationale, que l'Europe, que l'OTAN tranchent. Il faut qu'on réadapte nos priorités diplomatiques. Aujourd'hui ceux qui nous menacent c'est cette Turquie qui fait un chantage migratoire, qui forme des imams"

Voir l'extrait

 

 

Contact Presse