Éric Woerth l'a dit dans "Bonjour Chez Vous !" sur Public Sénat - mercredi 11 janvier 2023

11 janvier 2023

Éric Woerth, député (Renaissance) de l’Oise, l'a dit dans "Bonjour Chez Vous !" sur Public Sénat

Propos recueillis par Oriane Mancini et Christelle Bertrand (La Dépêche) 

Mercredi 11 janvier

Sur la réforme des retraites : 

"Personne ne fait une réforme des retraites par plaisir." (...) "Avec 64 ans, c'est un décalage de deux ans qui permet d’équilibrer le système à partir de 2030 et de financer des mesures d’amélioration de la justice sociale."

Voir l'extrait 

 

"Parler de rertaites sans âge, c'est comme si vous parliez de mariage sans parler d’amour. L’âge c’est la clé. On ne peut pas rééquilibrer un système des retraites seulement par la baisse des pensions. Or, le déficit est considérable."

Voir l'extrait 

 

"La seule chose que je crains, c’est de ne pas être à la hauteur des énormes défis qui sont les nôtres. Vous ne pouvez pas laisser filer le système de retraite. Il faut faire acte de citoyenneté et pas d’individualisme."

Voir l'extrait 

 

Pourra-t-on travailler plus de 43 ans ?

"Oui, parce que la réforme est hybride" (...) "Quand on combine les deux mesures, on arrive à éponger le déficit dès l’année 2030 en rajoutant 17 milliards venant du système de retraites."

Voir l'extrait 

 

Augmenter les cotisations ? 

"On est déjà le pays qui taxe le +. François Bayrou, quand il a des difficultés à Pau, n’augmente pas les impôts. On ne va pas se balancer à la tête la justice, l’injustice. Les faits c’est que c’est une réforme parfaitement juste."

Voir l'extrait 

 

Baisse du temps de travail :

"François Ruffin veut balayer la société et la transformer en société trotskiste, ce qui finit en général extrêmement mal. Au contraire, on a besoin de plus de travail. La France a besoin de séniors au travail."

Voir l'extrait 

 

Sur l'emploi des séniors : 

"On est dans un pays encore à peu près libre, faire de la coercition partout ça ne marchera pas. Le gouvernement propose un index pour que ce soit transparent, la sanction c’est l’image de l’entreprise."

Voir l'extrait 

 

Sur les carrières longues :

"Il y a une amélioration considérable avec une progressivité : si vous avez commencé à travailler avant 16 ans vous pourrez partir à 58 ans avec le nombre de trimestres nécessaires. Avant 18 ans, c’est 60 ans et avant 20 ans c’est 62 ans."

Voir l'extrait 

 

Obstruction parlementaire : 

"On ne peut pas affaiblir l’objectif initial, l’équilibre du système." (...) "De toute façon il y a une durée limite d’examen, donc plus ils obstruent, moins on discute du texte."

Voir l'extrait 

 

Sur l'opposition des syndicats : 

"Leur réaction est classique : depuis 12 ans, le débat n’a pas changé. Je ne veux pas critiquer les syndicats, ils sont dans leur rôle. Mais l’intérêt général est défendu par le gouvernement."

Voir l'extrait 

Expert

Contact Presse