Olivier Faure l'a dit dans "Bonjour Chez Vous !" sur Public Sénat

15 septembre 2020

Olivier Faure, premier secrétaire du PS, l'a dit dans "Bonjour Chez Vous !" sur Public Sénat

Propos recueillis par Oriane Mancini et Fabrice Veysseyre-Redon (Groupe Ebra)

Mardi 15 septembre 2020

Sur la réforme des retraites :

"Cette réforme est conspuée, elle a été rejetée par les Français. La Covid a permis de ne pas dire que c'était un retrait en rase campagne et le gouvernement essaye de nous expliquer que ça va revenir mais je n'y crois pas"

Voir l'extrait

 

Sur les mesures territorialisées :

"La bonne méthode c'était de commencer par demander aux préfets quelles étaient leurs préconisations, d'en faire le tri et de venir les annoncer aux Françaises et aux Français"

Voir l'extrait

 

Sur les prises de décision du gouvernement :

"Vous ne pouvez pas laisser s'installer une forme d'indécision, d'imprécision, d'improvisation qui donne à chacun le sentiment que l'Etat n'est pas tenu et qui laisse prospérer ensuite toutes les théories les plus fumeuses"

Voir l'extrait

 

Sur le plan de relance :

"On aurait pu avoir un gouvernement qui aille jusqu'au bout de la logique de la transition sociale, écologique, numérique et fasse en sorte que l'argent serve à réorienter l'économie mais pas du tout"

Voir l'extrait

"En réalité le gouvernement fait exactement ce qu'il aurait fait avant la Covid : baisser les impôts des entreprises. C'est la suite logique de tout ce qu'il a entrepris avant la crise sanitaire. Il n'y a aucune réinvention de sa part"

Voir l'extrait

"On ne peut pas dire non plus qu'on est contre tout mais le signal donné est un mauvais signal et donc je ne voterai pas ce plan de relance"

Voir l'extrait

 

Sur le séparatisme :

"On est en train de rouvrir un grand débat sur l'identité nationale qui va plonger ce pays dans des abîmes de perplexité où on va opposer les uns aux autres sans qu'il y ait de réelle réponse. La seule réponse c'est la République"

Voir l'extrait

Expert

Contact Presse