Fabien Roussel l'a dit dans "Bonjour Chez Vous !" sur Public Sénat

16 septembre 2020

Fabien Roussel, secrétaire national du PCF l'a dit dans "Bonjour Chez Vous!" 

Propos recueillis par Oriane Mancini et Sébastien Couratin (La Montagne)

Mercredi 16 septembre 2020

Sur la crise sanitaire : 

"Je regrette que le discours du Premier ministre, quand il a fait des annonces face à la recrudescence de la pandémie, ait été creux, mou, sans mesures précises"

Voir l'extrait

 

Sur le projet de loi pour prolonger les restrictions afin de lutter contre le coronavirus :

"Nous allons nous battre pour y mettre du contenu. Des moyens pour nos hôpitaux. Et puis des moyens pour avoir une politique de tests à la hauteur"

Voir l'extrait

 

Sur la journée de carence : 

"Nous allons demander à ce que la journée de carence soit retirée de nouveau"

Voir l'extrait

 

Sur la crise sanitaire et économique : 

"Aujourd'hui la pandémie tombe bien pour certaines multinationales car c'est l'occasion de mettre des plans de licenciements en oeuvre. Pas un euro d'argent public ne doit servir à financer des plans de licenciements"

Voir l'extrait

 

Sur le plan de relance : 

"Un Etat stratège, qui planifie, qui se bat pour sa souveraineté économique et son industrie est un Etat qui agit. Quand l'Etat vient avec autant d'argent public, il doit permettre de maintenir les emplois et d'en créer de nouveaux"

Voir l'extrait

 

Sur le financement de la dépendance :

"Si vous voulez remettre le feu dans le pays, parlez de la hausse de la CSG sur le dos de retraités ou des salariés. On va payer jusque quand ? Quand est-ce qu'on va se mettre à faire payer les multinationales ?"

Voir l'extrait

 

Sur la 5G : 

"On a le droit à un débat. Le comité citoyen pour le climat avait demandé un moratoire sur la 5G et Emmanuel Macron s’assoit dessus et en plus il nous insulte. C'est inadmissible. Il se prend pour qui ?"

Voir l'extrait

 

Sur le "Printemps de la gauche et de l'écologie" proposé par Olivier Faure : 

"Participer à un échange, construire ensemble une plateforme, des propositions, oui. Et ça ne doit pas se faire entre chefs de partis mais avec les citoyens"

Voir l'extrait

 

Sur les élections régionales : 

"Je suis disponible pour conduire une liste de rassemblement des forces de gauche et citoyennes dans les Hauts-de-France"

Voir l'extrait

Expert

Contact Presse