François Patriat l'a dit dans "Bonjour Chez Vous !" - Mercredi 1er décembre 2021

1 décembre 2021

François Patriat, Président du groupe RDPI-LREM au Sénat, Sénateur de la Côte d'Or l'a dit dans "Bonjour Chez Vous !"

Propos recueillis par Oriane Mancini et Christelle Bertrand de la Dépêche

Mercredi 1er décembre 2021

Sur la 5ème vague :

"Ce qu’il faut surveiller ce sont les hospitalisations en réanimation. Il faut activer la 3ème dose le plus possible. Le taux de vaccination nous permet de ne plus prendre de mesures coercitives comme le confinement. Nous ne manquons pas de vaccin."
Voir l'extrait vidéo

"Nous ne voulons plus fermer les classes parce que les enfants ont déjà beaucoup donné. Le personnel enseignant est toujours inquiet. Psychologiquement il y a surtout un phénomène de lassitude."
Voir l'extrait vidéo

 

Sur la vaccination obligatoire :

"On a eu beaucoup de difficultés avec les mesures imposées au personnel soignant, notamment en Outre-mer. L’obligation vaccinale n’est valable que si on arrive à l’imposer. Comment vous allez chercher les gens ? "
Voir l'extrait vidéo

 

Outre-mer, sur l'autonomie mise sur la table par Sébastien Lecornu 

"Les gens ont mal compris ce que voulait dire "autonomie" en pensant à l'indépendance. Le droit à la différenciation peut aussi être revendiqué par l’Outre-mer."
Voir l'extrait vidéo

 

Sur le budget :

"Le Sénat revendique regrette d’être ignoré et le jour où il doit voter le budget, son rôle essentiel, il ne discute plus. L’opposition est mal à l’aise parce qu’il y a dans ce PLF des mesures régaliennes qu’ils auraient aimé voter eux-mêmes."
Voir l'extrait vidéo

 

Sur l'allongement des délais d'IVG :

"Nous avons une seule niche le 12 janvier et nous avons choisi un texte sur le harcèlement scolaire. À titre personnel, je souhaiterais que le gouvernement s'en empare. J'en ai parlé avec Christophe Castaner et Jean Castex."
Voir l'extrait vidéo

 

 

Sur la déclaration de candidature d'Eric Zemmour :

"J’ai trouvé une mise en scène dans la dramaturgie malsaine, voire lugubre, et un peu sacrilège. Je ne connais aucun gaulliste qui s’est permis d’imiter le général de Gaulle. Jamais."
Voir l'extrait vidéo

 

Sur la maison commune "Ensemble citoyen" :

"Il y aura des rapprochements dans ce mouvement. Nous préparons la candidature d’Emmanuel Macron, mais aussi le futur. Un rapprochement plus profond entre En Marche et le Modem pourrait arriver."
Voir l'extrait vidéo

Contact Presse