François Rebsamen l'a dit dans "Bonjour Chez Vous !" sur Public Sénat

25 septembre 2020

François Rebsamen, maire PS de Dijon, président de Dijon Métropole l'a dit dans "Bonjour Chez Vous!" sur Public Sénat

Propos recueillis par Oriane Mancini et Jefferson Desport (Sud Ouest)

Vendredi 25 septembre 2020

Sur la crise sanitaire et les propos de Jean Castex hier sur France 2  : 

"Personnellement, j'ai trouvé que les positions que [Jean Castex] développait étaient justes. Nous sommes confrontés à une crise sanitaire, il est de la responsabilité du gouvernement de prendre des décisions et de les proposer aux élus locaux"

Voir l'extrait

 

Sur la fermeture des bars et des restaurants : 

S'il fallait fermer les restaurants à Dijon : "Je discuterais avec le préfet mais s'il faut fermer à 23h on fermera à 23h"

Voir l'extrait

 

Sur les mesures sanitaires et la décentralisation : 

"Dans ma ville, l'Education nationale avait pris la décision de fermer des écoles là où un enfant avait la Covid. J'ai trouvé ça stupide. L'éducation nationale ferait bien de travailler plus en concertation avec les maires"

Voir l'extrait

"Les maires que j'ai rencontrés ne se plaignent pas majoritairement de ne pas avoir de concertations locales avec les préfets, avec l'ARS. A Marseille, il y a sûrement eu un manque de concertation, ça c'est possible"

Voir l'extrait

"Olivier Véran, il ne faut pas qu'il oublie qu'il a été élu local. On a vu que dans la crise sanitaire, ce qui ne marchait pas, c'était les décisions nationales qu'on essayait d'impulser verticalement à travers des décisions prises à Paris "

Voir l'extrait

 

Sur la création de juges pénaux de proximité :

"C'est attendu [...] Dans le domaine de la sécurité, c'est la prévention autant que possible et la sanction dès que nécessaire"

Voir l'extrait

 

Sur la sécurité : 

"Ce qui me fait sourire c'est de voir tous ces élus qui ont soutenu la politique de N. Sarkozy qui a supprimé 13 000 postes de policiers, dont Jean Castex, dire aujourd'hui on manque de policiers"

Voir l'extrait

 

Sur la Justice : 

"Moi je suis très heureux d'une augmentation de 8% du budget de la Justice mais il ne faut pas que ce soit "one shot". Il faut que ce soit en continuité parce qu'on a beaucoup de retard dans le domaine de la Justice"

Voir l'extrait

 

Sur les drogues : 

"Il faudra un jour avoir le courage d'avoir une réflexion sur cette loi de 1970 qui nous régit toujours, qui est la loi la plus répressive d'Europe et pour autant nous sommes le pays où il y a le plus de consommation de drogues"

Voir l'extrait

"Je ne pense pas qu'il faille dépénaliser le cannabis. Ce serait une grave erreur. La contraventionnalisation a été avancée, je crois que c'est une bonne mesure"

Voir l'extrait

Expert

Contact Presse