François-Xavier Bellamy l'a dit dans "Bonjour Chez Vous !" sur Public Sénat

26 juin 2020

François-Xavier Bellamy, député européen LR, l'a dit dans "Bonjour Chez Vous !"

Propos recueillis par Oriane Mancini et Fabrice Veysseyre-Redon du Groupe Ebra

Vendredi 26 juin 2020

Sur l'affaire des écoutes :
"Cette affaire est d'une immense gravité. Elle est le symptôme d'une instrumentalisation de la Justice par les gouvernements qui se sont succédé. Il y a ici une procédure qui menace le cœur de l'Etat de droit."
Voir l'extrait vidéo

"Quand des avocats sont placés sous surveillance, géolocalisés, que leurs relevés téléphoniques sont épluchés sans connexion apparente avec le dossier, sans qu'aucune infraction ne puisse être relevée à leur encontre, c'est d'une très grande gravité. "
Voir l'extrait vidéo

"Je crois qu'il est absolument fondamental que ces dysfonctionnements très graves soient l'objet d'une investigation résolue, indépendante qui permette de faire la lumière totale [...] et que les responsables soient sanctionnés."
Voir l'extrait vidéo

 

Sur le parquet national financier :
"Cet outil a été utilisé par le pouvoir non pas au service des Français mais au service de ses propres intérêts. Je ne sais pas s'il faut le dissoudre mais il y a des verrous à créer pour garantir la transparence nécessaire."
Voir l'extrait vidéo

 

Sur Christophe Castaner :
" Il y a un problème avec l'ordre public en France. Et c'est la-dessus que Christophe Castaner ne rend pas assez compte."
Voir l'extrait vidéo

 

Sur les violences :
"Je crois qu'il y a une asymétrie dans le rapport à la violence dans notre pays qui est extrêmement grave parce que quand on passe notre temps à suspecter la violence dans l'autorité, on désarme l'autorité et on voit resurgir la véritable violence."
Voir l'extrait vidéo

 

Sur le budget / L'Europe :
"Si nous empruntons ensemble sur les marchés, alors ça veut dire que nous nous lions par une solidarité budgétaire qui est évidemment renforcée et donc la Commission européen va assumer un contrôle budgétaire encore renforcé sur les Etats européens."
Voir l'extrait vidéo

"On va souscrire un emprunt que l'UE n'a pas les moyens de rembourser [...] Demain c'est pour nos enfants des dettes à rembourser. Ce plan qui s'appelle ironiquement le plan de la future génération sera celui qui trahira la future génération."
Voir l'extrait vidéo

 

 

Bonjour Chez Vous ! est la matinale de Public Sénat - canal 13 de la TNT,

en partenariat avec la Presse quotidienne régionale, les télévisions locales, La Revue Parlementaire et Politique et les Indés Radio

Expert

Contact Presse