Frédérique Vidal l'a dit dans "Bonjour Chez Vous !"

31 janvier 2020

Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation.

Interview réalisée par Oriane Mancini et Fabrice Veysseyre-Redon (Groupe Ebra)

Vendredi 31 janvier 2020

 

Sur la candidature d'Edouard Philippe au Havre

"S'il n'y était pas allé on aurait dit qu'il avait peur, il y va et on dit qu'il y a un risque de nationalisation des élections".
Voir l'extrait

 

Sur le rapatriement des Français de Wuhan

"Le premier avion arrive ce matin" {...} "Dans le 2e avion, il est prévu qu'il y ait une possibilité d'avoir des personnes contaminées".
Voir l'extrait

 

Possibilité Erasmus malgré le Brexit ?

"Jusqu'au 31 décembre rien ne change" {...} "Nous avons effectivement 11 mois pour nous mettre d'accord, [..] mais il n'y a pas de négociation secteur par secteur".
Voir l'extrait

 

Sur la réforme des retraites

"Même s'il n'y a pas de consensus à la fin [de la conférence de financement], on ne va pas rien en faire. Ce qui est très important pour nous c'est d'entendre les idées proposées par les uns et les autres".
Voir l'extrait

"Je suis sure que c'est ce que font les parlementaires, des amendements qui ont du sens".
Voir l'extrait

 

Sur la fuite des cerveaux

"Certains de nos jeunes doctorants, avant même d'obtenir leur diplôme sont déjà embauchés à des salaires qui défient toute concurrence. [...] J'ai des alertes qui me disent : si ça continue, dans 10 ans nous n'avons plus d'enseignants".
Voir l'extrait

 

 

Bonjour Chez Vous ! est la matinale de Public Sénat - canal 13 de la TNT,
en partenariat avec la Presse quotidienne régionale, les télévisions locales, La Revue Parlementaire et Politique et les Indés Radios

Expert