Guillaume Larrivé l'a dit dans "Bonjour Chez Vous !" - Lundi 13 décembre 2021

13 décembre 2021

Guillaume Larrivé, député (LR) de l'Yonne l'a dit dans "Bonjour Chez Vous !"

Propos receuillis par Oriane Mancini et Pascal Jalabert du groupe Ebra

Lundi 13 Décembre 2021  

Sur le référendum en Nouvelle-Calédonie :

"Il y a une abstention, mais aussi un suffrage qui s’est exprimé à trois reprises de rester à nos côtés. Il faut s’en réjouir, parce que la France a cet atout formidable des territoires d’outre-mer."
Voir l'extrait vidéo

 

Sur la crise sanitaire :

"Je suis inquiet pour l'hôpital public. Bientôt deux ans après le début de l’épidémie de Covid, on se pose les mêmes questions sur le terrain, faute d’avoir su piloter la réorganisation pratique, fonctionnelle de l’hôpital."
Voir l'extrait vidéo

 

Sur la vaccination des enfants :

"Je pense que les responsables publics ont un devoir d’humilité. Je propose donc de s’en remettre à la sagesse des autorités. Je n'ai pas d'avis scientifique à donner."
Voir l'extrait vidéo

 

Sur l'indemnité inflation :

"Mon modèle ce n’est pas l’Union soviétique. Si on veut récupérer du pouvoir d’achat, il faut des entreprises qui innovent et qui conquièrent des marchés. Il ne faut pas promettre n'importe quoi, je ne suis pas socialiste."
Voir l'extrait vidéo

 

Sur Valérie Pécresse :

"Il ne faut pas réduire Valérie Pécresse à une certaine caricature. J’appelle chacun dans la majorité à garder son sang-froid. Le pêché d’arrogance traduit, notamment de la part de l’aile socialiste de la majorité, beaucoup de fébrilité."
Voir l'extrait vidéo

 

Sur le Guantanamo à la française :

"Sur le fond, nous sommes d’accords pour dire : attention, des bombes humaines vont être libérés de prison. Ce que nous proposons, avec Valérie Pécresse et Eric Ciotti c’est une rétention décidée par un juge, pas une peine."
Voir l'extrait vidéo

 

Sur Eric Zemmour :

"Je ne voterais pour ma part jamais pour Eric Zemmour. Je n’apprécie pas du tout la manière dont il a mis du sel sur les plaies de l’histoire. Eric Zemmour doit être traité en adversaire, notre projet pour la France n'est pas le sien."
Voir l'extrait vidéo

Contact Presse