Hervé Marseille l'a dit dans "Bonjour Chez Vous!" sur Public Sénat

15 avril 2021

Hervé Marseille, sénateur des Hauts-de-Seine et président du groupe Union Centriste au Sénat, l'a dit dans "Bonjour Chez Vous!" sur Public Sénat

Propos recueillis par Oriane Mancini et Julien Lecuyer (La Voix du Nord) 

Jeudi 15 avril 2021

Sur le report des élections régionales

"Les élections relèvent de la légitimité démocratique. Les régions jouent un rôle important dans la relance économique. Il faut respecter les échéances."

Voir l'extrait

Sur les élections régionales : 

"Nous allons travailler avec Valérie Pécresse pour la campagne régionale en Ile-de-France. Je suis très confiant."

Voir l'extrait

Sur la suspension des vols entre la France et le Brésil

"Ce qui est dommageable, c'est qu'il faille toujours pointer du doigt l'exécutif pour qu'il prenne des mesures. C'est toujours dans le doute et sous la pression que le gouvernement réagit."

Voir l'extrait

Sur le variant brésilien :

"Il faut filtrer les vols entre la métropole et la Guyane. Il y a un variant extrêmement agressif. Il n'est pas question que l'on puisse infester la métropole."

Voir l'extrait

Sur les morts du Covid-19 en France

"Ce qui est tragique, c'est qu'il y a une forme d'invisibilisation des morts de la Covid. Il faudra un lieu de recueillement pour se souvenir."

Voir l'extrait

Sur le pass sanitaire : 

"Je suis très mesuré au sujet du pass sanitaire. Dans un pays comme la France qui est très égalitaire, on remarque la difficulté. A force de créer des priorités, on ne sait plus qui l'est. Et on n'a pas les vaccins nécessaires pour suivre."

Voir l'extrait

Sur l'étalement ou l'annulation partielle des dettes des entreprises

"L'emploi en France concerne souvent les petites et moyennes entreprises. Il faut injecter de l'argent en supprimant un certain nombre de dettes. Sinon, c'est la faillite."

Voir l'extrait

Sur la loi "séparatisme" : 

"Au sujet du projet de loi séparatisme : je comprends la symbolique. Dans le débat, ce n'est pas indispensable. Il y a une forme de surenchère."

Voir l'extrait

Contact Presse