Ils l'ont dit lors des "Questions d'Actualité au Gouvernement" au Sénat

28 octobre 2020

Ils l'ont dit lors des "Questions d'Actualité au Gouvernement" au Sénat

Propos recueillis par Tâm Tran Huy et Alexandre Poussart

Mercredi 28 octobre 2020

Sur la 2ème vague du Coronavirus :

Sylvie Vermeillet, sénatrice UC du Jura : "Le gouvernement n'est pas responsable de cette 2e vague, et la population non plus. On essaye d'opposer les jeunes aux personnes âgées. La question c'est de faire face. Il ne faut pas attendre le débordement de l'hôpital"

Voir l'extrait

Sur les tensions avec la Turquie :

Christian Cambon, sénateur LR du Val-de-Marne, Président de la Commission des Affaires étrangères : "La Turquie ne cesse de multiplier les agressions contre ses propres alliés de l'OTAN. Et maintenant on en est venu à des attaques personnelles contre le Président de la République"

Voir l'extrait

Jean-Yves Leconte, sénateur PS des Français de l'étranger : "Le niveau d'insulte auquel s'est livré le président Erdogan n'est pas acceptable du tout. C'est logique qu'il y ait une réponse, mais il ne s'agit pas non plus qu'il y ait une escalade absolue"

Voir l'extrait

Sur la gestion de la crise sanitaire :

Bernard Jomier, sénateur apparenté SER de Paris : "La stratégie qui a été mise en place en amont n'a pas bien fonctionné. Le masque, les gestes barrières, et la stratégie tester/tracer/isoler ne freine pas suffisamment la circulation du virus"

Voir l'extrait

Bruno Retailleau, sénateur LR de la Vendée, Président du groupe LR au Sénat : "Au moment du confinement, on a mis la France sous cloche et on n'a pas cassé les reins de l'épidémie. On n'a pas suffisamment recouru aux masques, au dépistage. Ce que je demande au Président c'est surtout une stratégie"

Voir l'extrait

Patrick Kanner, sénateur du Nord, Président du groupe PS au Sénat : "Aujourd'hui le déconfinement est malheureusement un échec, il faut le constater. Il faut chercher les raisons de cet échec qui va impacter 67 millions de français, dès demain soir probablement"

Voir l'extrait

Marc Fesneau, Ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des Relations avec le Parlement et de la Participation citoyenne : "La responsabilité c'est le temps d'après. Nous on vit une vague, que tous les pays du monde vivent. Je vois bien ceux qui commentent, qui sont assis au bord en disant : 'voilà les responsables'"

Voir l'extrait

Sur le confinement des personnes vulnérables :

Loic Hervé, sénateur UC de la Haute-Savoie propose "l'autoconfinement des personnes les plus vulnérables pour éviter un reconfinement général. J'en appelle à notre système de santé pour protéger ces personnes là"

Voir l'extrait

Sur les accusations de Gérald Darmanin

Bruno Retailleau, sénateur LR de la Vendée, Président du groupe LR au Sénat : "Il n'est absolument pas question que je retire mes propos" sur les caricatures. "Je vais dire aux Français qu'il y en a marre que Mr Darmanin, dès lors qu'il se sent mis en question, attaque l'opposition"

Voir l'extrait

Sur un éventuel reconfinement :

Nadia Hai, Ministre déléguée chargée de la ville : "Les habitants nous les accompagnons déjà depuis plusieurs mois. Et à la fin de l'été, j'ai décidé d'aider les associations de proximité, pour éviter ce que nous avions vécu pendant le confinement"

Voir l'extrait

Sur le rôle du Sénat : 

Françoise Gatel, Sénatrice UC d'Ille et Vilaine "Mr Véran a dit que le Sénat donnait beaucoup de conseils, de leçons. Je pense que le Sénat veut dire son mot, qui est le mot que lui confie la Constitution. On ne peut pas faire un chèque en blanc à un gouvernement, quel qu'il soit"

Voir l'extrait

Contact Presse