Ils l'ont dit lors des Questions d'actualité au Gouvernement sur Public Sénat

26 mai 2021

Ils l'ont dit lors des "Questions d'Actualité au Gouvernement" au Sénat

Propos recueillis par Tâm Tran Huy et Alexandre Poussart 

Mercredi 26 mai 2021

Sur le projet de loi pour la "confiance dans l'institution judiciaire" :

Étienne Blanc, sénateur (LR) du Rhône : "L'institution judiciaire ne prononce pas les peines qui sont attendues par les Français. On a l'impression que ça tourne à vide."

Voir l'extrait

Esther Benbassa, sénatrice (EELV) de Paris : "Les policiers trouvent que la justice est laxiste. Aujourd'hui il y a 60% de plus de détenus qu'il y a 20 ans. On ne peut pas aller encore plus loin."

Voir l'extrait

Sur les débats sécuritaires

Dominique Verien, sénatrice (UC) de l'Yonne : "Ça permet à En Marche de n'avoir qu'un ennemi, le Front National. Je crains que ce soit un jeu très dangereux et qu'ils se fassent dépassés par ce genre de combine."

Voir l'extrait

Sur le pass sanitaire

Claude Malhuret, sénateur (Les Indépendants) de l'Allier : "Il n'y a que deux situations où l'on va demander le passe sanitaire : le franchissement des frontières et les grands rassemblements de plus de 5000 personnes. Alors que ça va nous permettre de retrouver beaucoup de libertés perdues."

Voir l'extrait

Loic Hervé, sénateur (UC) de la Haute-Savoie : "Notre crainte c'est de voir se mettre en place une société du solutionnisme technologique."

Voir l'extrait

Sur la vaccination

Claude Malhuret, sénateur (Les Indépendants) de l'Allier : "Que les complotistes délirent entre eux c'est pas nouveau. Mais depuis l'année dernière, vous avez des responsables politiques, des Mélenchon, des Bardella, des Dupont-Aignan, qui font leur beurre politique sur les vaccins."

Voir l'extrait

Sur les manques de la Seine-Saint-Denis en termes de services publics :

Fabien Gay, sénateur (PCF) de la Seine-Saint-Denis : "Plus qu'une déclaration d'amour du Président, on demande des moyens."

Voir l'extrait

Sur les sanctions de l'UE portées à l'encontre de la Biélorussie

Cédric Perrin, sénateur (LR) du Territoire de Belfort : "Est-ce que ça suffira face à un dictateur sanguinaire comme Loukachenko ? Je ne suis pas sûr. C'était un acte de piraterie aérienne incroyable, on n'a jamais vu ça. Ça met en cause les traités de libre circulation."

Voir l'extrait

Sur les féminicides

Élisabeth Moreno, ministre déléguée chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l'Égalité des chances : "C'est la première fois qu'un gouvernement, en 4 ans, vote 4 lois pour protéger les femmes victimes de violences. Il faut rappeler que nous partons de très loin."

Voir l'extrait

Valérie Boyer, sénatrice (LR) des Bouches-du-Rhône : "La vraie difficulté c'est que les peines prescrites ne sont pas exécutées jusqu'au bout, y compris pour des hommes violents."

Voir l'extrait

Sur les violences entre jeunes : 

Sarah El Haïry, secrétaire d'État chargée de la Jeunesse et de l'Engagement : "Il faut créer un bouclier, qui accompagne les parents d'abord. Ensuite, plus de travail avec la police, la justice, l'éducation nationale. Les réseaux sociaux doivent aussi s'engager plus fortement sur la modération."

Voir l'extrait

Sur la vidéo de McFly et Carlito avec Emmanuel Macron

Patrick Kanner, sénateur (PS) du Nord et président du groupe Socialiste, Écologiste et Républicain au Sénat : "Il s'est prêté à un jeu qui me parait tellement décalé22% des jeunes sont aujourd'hui au chômage. La situation est dramatique. Aujourd'hui il y a des jeunes qui crèvent de faim."

Voir l'extrait

Sur la plainte de Gérald Darmanin contre Audrey Pulvar :

François Patriat, sénateur de la Côte-d'Or et président du groupe Rassemblement des Démocrates, Progressistes et Indépendants au Sénat : "Cet épiphénomène mérite-t-il une question au gouvernement ? Je ne pense pas. Certains continuent de vouloir la polémique. [...] Mais je ne pense pas que le ministre doive déposer sa plainte."

Voir l'extrait

Patrick Kanner, sénateur (PS) du Nord et président du groupe Socialiste, Écologiste et Républicain au Sénat : "Ce que je regrette c'est qu'un ministre de l'Intérieur puisse se permettre ce genre de dérapages. Il est ministre et candidat, et il est en train de montrer le mauvais exemple."

Voir l'extrait

Contact Presse