Ils l'ont dit lors des Questions d'actualité au Gouvernement sur Public Sénat

2 juin 2021

Ils l'ont dit lors des "Questions d'Actualité au Gouvernement" au Sénat

Propos recueillis par Alexandre Poussart et Steve Jourdin

Mercredi 02 juin 2021

Sur la fin du "quoi qu'il en coûte" :

Jérôme Bascher, sénateur (LR) de l'Oise : "On voit bien que le gouvernement a joué au pompier pyromane : il a allumé le feu de la dépense publique, il ne sait plus l'éteindre."

Voir l'extrait

Sur les prêts garantis par l'Etat :

Pierre-Antoine Levi, sénateur (UC) de Tarn-et-Garonne : "Les chefs d'entreprise ont peur de ne pas pouvoir rembourser ces prêts garantis par l'Etat."

Voir l'extrait

Sur la loi Climat

Thomas Dossus, sénateur (EELV) du Rhône : "On a eu encore un rapport de l'ONU qui nous dit que les trajectoires sont dramatiques, qu'on va sur un réchauffement à 1,5° C beaucoup plus rapidement que prévu. Il faut prendre des mesures fortes aujourd'hui."

Voir l'extrait

Sur le Tour de France d'Emmanuel Macron

Didier Rambaud, sénateur (LREM) de l'Isère : "Il est en train de tendre le cou à ceux qui pensaient qu'il était un Président hors sol. Ce sera peut être sous la Ve république celui qui aura vu le plus grand nombre de Français."

Voir l'extrait

Sur l'espionnage de dirigeants européens par les USA et le Danemark

Yannick Vaugrenard, sénateur (PS) de Loire-Atlantique : "Quoi qu'il en soit les Américains restent nos amis et nos alliés et nous avons besoin d'eux." estime le sénateur. "Il faut éviter les cris d'orfraie et garder son sang froid."

Voir l'extrait

Sur le projet de loi antiterroriste : 

Philippe Bas, sénateur (LR) de la Manche : "Ce texte n'est pas tellement nouveau, il vient consolider des dispositions. La République doit s'armer juridiquement pour faire face au terrorisme dans le respect de l'Etat de droit."

Voir l'extrait

Sur le baccalauréat

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, de la jeunesse et des sports : "On est arrivés à une solution d'équilibre, la possibilité d'avoir la meilleure des deux notes entre contrôle continu et épreuve finale". Sur le Grand Oral, "il n'y a pas de couac spécifique à redouter."

Voir l'extrait

Sur les propos de Guillaume Peltier

Bruno Retailleau, sénateur de la Vendée et président du groupe Les Républicains au Sénat : "Ce n'est pas l'affaire du siècle. Je pense que LR n'a pas besoin de se situer, ni vis à vis du RN ni vis à vis de Macron (...) Aujourd'hui on est dilués. Mais la primaire permettra de relever la tête."

Voir l'extrait

Sur la réforme de la haute fonction publique et des préfets :

Laurence Rossignol, sénatrice (PS) de l'Oise et Vice-présidente du Sénat : "Le gouvernement ne veut plus de préfets indépendants, ils veut des préfets à sa botte. E. Macron prépare son éventuel 2ème quinquennat."

Voir l'extrait

Contact Presse