Ils l'ont dit lors des Questions d'Actualité au Gouvernement sur Public Sénat

13 mai 2020

Ils l'ont dit lors des Questions d'Actualité au Gouvernement sur Public Sénat

Propos recueillis par Tâm Tran Huy

Mercredi 13 mai 2020

Sophie Primas, sénatrice LR des Yvelines : 

(Sur la baisse de l'activité en France) : "Des chiffres particulièrement préoccupants, à ma connaissance plus importants que dans les autres pays"

Voir l'extrait

 

Martine Filleul, sénatrice SOC du Nord :

"Je voudrais savoir de quel côté de la force le gouvernement va tomber"

Voir l'extrait

 

Annick Billon, sénatrice UC de la Vendée :

"Des mesures spécifiques pour l'accès à l'IVG semblent tout à fait appropriées"

Voir l'extrait

 

Muriel Pénicaud, ministre du Travail :

"La priorité c'est que tous ceux qui étaient au chômage partiel puissent retrouver leur contrat de travail et avoir un emploi. [...] Il y a beaucoup de signes de reprise"

Voir l'extrait

Sur le chômage partiel : "Pour les secteurs qui ne peuvent pas repartir, bien sûr le taux de prise en charge restera à 100"

Voir l'extrait

 

Hervé Marseille, sénateur des Hauts-de-Seine, Président du groupe UC au Sénat :

(Sur la commission d'enquête du Sénat) : "Je n'ai pas cru comprendre qu'il y avait de la tension" 

Voir l'extrait

 

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education :

"Plus de 90% des communes ont ouvert, ça représente 85% des écoles environ. Sur les deux derniers jours, nous pouvons compter près d'1,5 million d'élèves. Tout ça est un bon départ mais il y a encore beaucoup à faire"

Voir l'extrait

"On est dans une situation difficile, qui suppose de travailler de manière coopérative entre les maires et l'éducation nationale. C'est ce qu'il se passe"

Voir l'extrait

 

Bruno Retailleau, sénateur de la Vendée, Président du groupe LR au Sénat :

"S'ils pensent qu'on peut se tirer d'affaire grâce à l'impôt ils ont tout faux. On ne reconstruira pas la France à coup de matraquage fiscal"

Voir l'extrait

"Ce qui a tué l'économie française, c'est une idéologie, plutôt gauchiste, qui consiste à dire que les pauvres sont pauvres parce que les riches sont riches. C'est en France que les riches contribuent le plus à la fiscalité nationale"

Voir l'extrait

 

Claude Malhuret, sénateur RTLI de l'Allier :

"On recommence tout, il n'y a pas de raison de ne pas recommencer les élections. Tout étant normal, on refait ça en juin, mais s'il y a des problèmes sanitaires, évidemment ils sont prioritaires"

Voir l'extrait

 

Laurence Cohen, sénatrice PCF du Val de Marne :

(Sur la gratuité des masques) : "C'est possible, la solution c'est de renoncer pour 4% aux exonérations de charges patronales qui sont à 52 milliards d'euros, et qui ont été épinglées par la Cour des comptes"​​​​​​

Voir l'extrait

 

Agnès Pannier-Runacher, Secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie et des Finances :

"Est-ce que l'on trouverait normal de distribuer des masques gratuits à ceux dont Laurence Cohen voudrait qu'ils recommencent à payer l'impôt sur la fortune ? Ça me paraît très incohérent"

Voir l'extrait

Expert

Contact Presse