Johanna Rolland l'a dit dans "Bonjour chez Vous!" sur Public Sénat

13 octobre 2020

Johanna Rolland, maire PS de Nantes, Présidente de Nantes Métropole et de France Urbaine l'a dit dans "Bonjour Chez Vous!" sur Public Sénat

Propos recueillis par Oriane Mancini et Stéphane Vernay (Ouest France)

Mardi 13 Octobre 2020

Sur la crise sanitaire :

"Je fais partie des élus qui considèrent que dans ce moment il faut faire bloc, être soudés collectivement et que le temps des critiques, des controverses, viendra après. D'abord il faut assurer, d'abord il faut assumer"

Voir l'extrait

"Il y a besoin de règles, de clarté. Je comprends que le gouvernement ait besoin de prendre des décisions difficiles mais pour que ça fonctionne il faut que les maires soient associés, concertés, parce que nous sommes en première ligne"

Voir l'extrait

 

Sur le Plan de relance :

"Quand on mesure que le budget consacré à la lutte contre la précarité, à la lutte contre la pauvreté c'est 0,8 % : oui, il y a un problème. Nous allons connaître une véritable crise sociale"

Voir l'extrait

 

Sur le RSA jeune : 

"J'ai annoncé la semaine dernière le doublement du fonds d'aide aux jeunes et pendant ce temps-là le gouvernement dit qu'il ne veut pas d'un RSA jeune. Si ce n'est pas le RSA jeune, quelle est la réponse ?"

Voir l'extrait

 

Sur le terme "ensauvagement" :

"Comme la situation est difficile en matière de sécurité, je crois qu'on a besoin de paroles apaisées. On a besoin de fermeté mais je ne crois pas que ce type de mot amène des solutions sur le terrain"

Voir l'extrait

 

Sur la sécurité : 

"La politique de sécurité ça ne peut pas être la politique du chiffre. Je le dis parce que nous les maires, nous sommes inquiets de voir revenir au galop cette politique du chiffre qui ne règle pas concrètement les questions sur le terrain"

Voir l'extrait

 

Sur les contrats de sécurité intégrée :

"Cela peut être une piste s'il y a des moyens derrière [...] mais là où on veut recruter des policiers municipaux supplémentaires, nous avons tous des difficulté de recrutement"

Voir l'extrait

 

Sur la lettre des membres de la convention citoyenne à E. Macron :

"C'est très important dans cette période de redonner la parole aux citoyens [...] Je crois qu'ils sont dans leur rôle en appelant au respect de la démarche qui a été engagée"

Voir l'extrait

Expert

Contact Presse