Julien Aubert l'a dit dans "Bonjour Chez Vous!" sur Public Sénat

5 mai 2021

Julien Aubert, député (LR) de Vaucluse, l'a dit dans "Bonjour Chez Vous!" sur Public Sénat

Propos recueillis par Oriane Mancini et Christelle Bertrand (La Dépêche) 

Mercredi 05 mai 2021

Sur l'alliance LR-LREM en Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur :

"L'objectif de la macronie pour les régionales en Provence-Alpes-Côte d’Azur était de dire qu'en 2022 il ne pouvait y avoir que deux candidats : Marine Le Pen et Emmanuel Macron. Il y a un parti qui résiste à l'envahisseur : Les Républicains."

Voir l'extrait

"La réaction de Christian Jacob était obligatoire. Ne pas répondre, c'était donner l'impression que Jean Castex avait clos le débat, que nous acceptions la chose concernant les régionales en Provence-Alpes-Côte d’Azur."

Voir l'extrait

"Que le gouvernement agisse comme une amoureuse éconduite, on ne peut pas l'empêcher. La réalité c'est qu'ils ont tenté de mettre une bombe à fragmentation sur le moteur de la droite. Hier, on leur a dit non."

Voir l'extrait

"Dans une famille politique, surtout dans une région, je fais le pari de la confiance. Il y a eu des mots durs qui vont laisser des traces. Mais le principal perdant est LaREM qui se retrouve sans accord et sans liste."

Voir l'extrait

"Il y a eu une tentative d'enlèvement des Sabines. Nous avons collectivement répliqué."

Voir l'extrait

Sur le mouvement "Oser la France" :

"J'ai créé le mouvement Oser La France pour revenir sur nos fondamentaux. Le parti centriste c'est Emmanuel Macron, il n'a pas d'objectif collectif. On doit sauver la nation française."

Voir l'extrait

Sur le bicentenaire de la mort de Napoléon :

"Je pense qu'on aurait pu faire plus pour le bicentenaire de la mort de Napoléon. C'est en catimini. Emmanuel Macron explique qu'il va déconstruire Napoléon. Il y a une ambiguïté."

Voir l'extrait

"On ne célèbre pas Napoléon, on le commémore pour ce qu'il a apporté de bien au pays."

Voir l'extrait

Sur la loi Climat : 

"Il faut une loi pour protéger la planète. La question c'est : comment on aborde l'écologie ?"

Voir l'extrait

 

Contact Presse