Les Temps Forts du Samedi 05 au Vendredi 11 Juin 2021 sur Public Sénat - Semaine 23

18 mai 2021

Les Temps Forts du Samedi 05 au Vendredi 11 Juin 2021 - Semaine 23

Tous nos programmes sont disponibles en avant-première, la grille de la semaine 23 est à télécharger en bas de cette page. 

Samedi 05 juin, 19h

LES ÎLES DE NAPOLÉON 

Réalisé par Marie-France Brière

Produit par La Curiosité

2021 - 52'

Les îles qui ont forgées le destin de Napoléon. 200 ans après, Marie-France Brière va le suivre en Corse, à l'île de la Cité, à l'île d'Aix, à l'île d'Elbe et Sainte-Hélène pendant ses séjours respectifs, de la naissance à la mort. Avec pour guide le Mémorial de Sainte-Hélène d'Emmanuel de Las Cases, Marie-France Brière va tenter de mettre ses pas dans ceux de l'Empereur. Une balade d'île en île sur une musique originale d'Erik Truffaz.

*Lien de visionnage disponible ici ou à la demande. 

 

Samedi 05 juin, 21h

LES DAMNÉS, DES OUVRIERS EN ABATTOIR

Réalisé par Anne-Sophie Reinhardt

Produit par Les Batelières Productions

2020 - 66'

Lorsque surgissent des images de « pétages de plombs » en abattoir, c’est le manque de personnel, la personnalité de l’ouvrier ou la défaillance d’une machine qui est pointée pour en être la cause. Mais parce que l’activité en abattoir n’est pas un travail ouvrier ordinaire, que la majorité de la société le tient pour insupportable même en image, ce qui interroge c’est de se demander comment des gens ordinaires font pour supporter de devoir y travailler.

Des ouvriers, pour certains toujours en poste, témoignent du travail en abattoir et de son impact sur la santé physique et mentale. Du premier jour à l’impossibilité d’en partir, ils racontent le quotidien, les corps cassés, et plus particulièrement les souffrances psychiques et les parades auxquelles ils ont recours pour « tenir ». Les images du film ont été réalisées en forêt, qui tient symboliquement lieu de « monde à part » en marge du réel, à l’instar de ce qu’est l’abattoir quand on en décrit l’activité concrète à produire et de la place qu’il occupe au sein de notre société. Les protagonistes nous livrent une part de ce qu’ils ont dû enfouir en eux, laissant affleurer pour partie la réalité de ce qu’ils endurent au quotidien.

Suivi d'un débat "Un Monde en Docs" présenté par Jérôme Chapuis.
** Rediffusion le dimanche 06 juin à 9h.
*** Lien de visionnage disponible ici ou à la demande. 
**** Disponible en replay dès le lendemain de la diffusion sur publicsenat.fr 
 
 

Mardi 08 juin, 22h

INÉDIT

TERRA TERRE - COMMENT PRÉSERVER NOTRE RICHESSE MARITIME ?

Produit par Zadig Presse et Public Sénat

2021 - 26'

Wendy Bouchard reçoit Maud Fontenoy, navigatrice et Thani Mohamed Soilihi, sénateur RDPI-LREM de Mayotte.

 

Mois spécial Outre-mer - Les Vendredis de l'Histoire

En juin, Public Sénat consacre sa case « Les Vendredis de L’Histoire », chaque vendredi à 22h, aux Outre-mer.

Redécouvrez l'Histoire de ces territoires au travers de trois documentaires et d'une fiction.

Vendredi 11 juin, 22h

LES ENFANTS DE LA RÉUNION : UN SCANDALE D'ÉTAT 

Réalisé par Clémence de La Robertie et Guénola Gazeau

Produit par Flair Production

2016 - 54'

Un pan douloureux de l’histoire vient d’être réouvert… Le 18 février 2016, la ministre de l’Outre-mer George Pau-Langevin a crée une commission d’information et de recherche sur « les Enfants de la Creuse », un drame qui a profondément bouleversé l’Île de la Réunion. Entre 1963 et 1981, 1 630 enfants et adolescents réunionnais ont été envoyés dans des départements français touchés par l’exode rural. Une politique de déplacement insufflée par Michel Debré, député de La Réunion, avec le concours de la DDASS.

Une migration forcée qui a séparé des milliers d’enfants de leurs familles, parents mais aussi frères et des soeurs, déracinant des êtres humains de leur pays natal, leur volant au passage leur identité. En 2014, l'Assemblée Nationale a reconnu la responsabilité morale de l'Etat français dans cette affaire.

50 ans après ces évènements douloureux qui hantent encore ces ex-pupilles, la création d’une commission nationale est un signe d’espoir pour ces enfants devenus adultes. Les Réunionnais déracinés espèrent des billets d’avions pour retrouver leur île natale, des réparations financières et surtout, l’accès aux dossiers et aux archives les concernant. Car si tous ont tenté de construire leur vie marqués par ce drame, aujourd’hui, ils sont encore nombreux à rechercher leur identité, leurs parents, leurs frères et soeurs perdus à cette époque.

Depuis les années 1960, les documentaires qui traitent du sujet se résument à peau de chagrin. Les rares réalisateurs à avoir travaillé sur la question ont privilégié un angle politique et historique. Mais l’Histoire se poursuit aujourd’hui. Et c’est de celle-ci, de ces enfants devenus adultes, de leur combat pour leur identité, de leur difficile (re)construction, que nous voulons parler.

Lien de visionnage disponible à la demande. 

Contacts Presse