Les Temps Forts du Samedi 08 au Vendredi 14 Mai 2021 sur Public Sénat - Semaine 19

19 avril 2021

Les Temps Forts du Samedi 08 au Vendredi 14 Mai 2021 - Semaine 19

Tous nos programmes sont disponibles en avant-première, la grille de la semaine 19 est à télécharger en bas de cette page. 



Samedi 08 mai, 21h

FRANÇOIS MITTERRAND, À BOUT PORTANT (1993-1996)

Réalisé par Jean-Michel Djian

Produit par Les Films d'Ici

2011 - 62'

« Quoi de plus troublant qu’un homme habité par la mort mais taraudé par l’orgueil d’aller jusqu’au bout, de son pouvoir comme de ses livres » (extrait du film). Au crépuscule de son deuxième septennat, François Mitterrand est seul. Ravagé par la souffrance, lâché par une grande majorité de socialistes qui ne lui pardonnent pas la déroute électorale de mars 1993, le Chef de l’Etat, se prépare à vivre une deuxième cohabitation avec la Droite quand une série de tragédies et de révélations va venir obscurcir sa fin de règne… 

Suivi d'un débat "Un Monde en Docs" présenté par Jérôme Chapuis.
** Rediffusion le dimanche 09 mai à 9h.
*** Lien de visionnage disponible ici ou à la demande. 
**** Disponible en replay dès le lendemain de la diffusion sur publicsenat.fr 
 



Mardi 11 mai, 22h

INÉDIT

TERRA TERRE - COMMENT PHOTOGRAPHIER LA TERRE ? 

Réalisé par Didier Cros

Produit par Zadig Presse

2021 - 26'

Alors que nous vivons dans une civilisation de l’image, la communication environnementale semble être à un tournant de son histoire. Comment se représenter notre environnement et le désastre écologique qui se joue sous nos yeux? Comment la photographie, et plus largement l’image, participent-elles à la prise de conscience du changement climatique ? Quels visuels incitent à agir? Qu'est-ce qui fait la force d'une image ? Pour répondre à toutes ces questions, nous recevons Yann Arthus-Bertrand, Photographe, réalisateur et président de la Fondation GoodPlanet; la sociologue Joyce Sebag et Jean-François Julliard, le directeur général de Greenpeace France.

Lien de visionnage disponible ici ou à la demande.
** Disponible en replay dès le lendemain de la diffusion sur publicsenat.fr 
 

Mois spécial Napoléon Ier - Les Vendredis de l'Histoire



Vendredi 14 mai, 22h

NAPOLÉON Ier, ÉPISODE 2 : DU PREMIER CONSUL À L'EMPEREUR, (1799-1805)

Réalisé par Dominique Mougenot

Produit par LCJ Editions et Productions

2014-2015 - 52'

Auréolé de ses victoires militaires en Italie (1796-1797) et en Égypte (1798-1799), le général Bonaparte apparaît, aux yeux du directeur Sieyès, comme l'homme providentiel, le seul capable de relever une France exsangue après dix années de Révolution et de guerres. Le coup d'État du 18 brumaire (9 novembre 1799), permet à l'ambitieux général de renverser l'impopulaire et instable Directoire pour installer un nouveau régime politique : le Consulat (1799-1804), dont il prend la direction comme Premier consul. Il devient alors l’homme le plus puissant de France et installe, sous des apparences démocratiques, un gouvernement autoritaire. La constitution de l’an X entérine bientôt le Consulat à vie, donnant à Bonaparte les pleins pouvoirs. Grand stratège militaire, le Premier consul est aussi un administrateur de génie.

Il réorganise l’administration territoriale en instituant les préfets (1800), signe le Concordat (1801), réforme la justice (Code civil, Code pénal), institue le baccalauréat (1808), prend des mesures pour améliorer l’économie (création du franc germinal, de la Banque de France, de la Bourse de Paris et de la Cour des Comptes), et fonde l’ordre national de la Légion d’honneur (1802).

Grand bâtisseur, il transforme Paris en une glorieuse capitale : aménagement de canaux, de jardins, de fontaines, érection d’arcs de triomphes en l’honneur de la Grande Armée. Soutenue par l’Angleterre, une Deuxième coalition se forme contre la France provoquant la seconde campagne d’Italie (1800). La victoire décisive de Marengo consolide la légitimité politique de Bonaparte. Après le traité de Lunéville (1801), la France contrôle un territoire qui s’étend jusqu'à la rive ouest du Rhin, et englobe les Républiques d'Italie et des Pays-Bas. Elle compte bientôt une centaine de départements soutenus par la fondation de Républiques sœurs, garantes de la protection des frontières. Le Premier consul apparaît comme le grand pacificateur de l’Europe en concluant la paix avec la Russie, puis en paraphant le traité d’Amiens avec l’Angleterre (1802).

Après le coup d’État manqué de Cadoudal et Pichegru, suivi de l’assassinat du duc d’Enghien (1804), le Sénat, voyant le danger d’une restauration monarchique, offre enfin à Bonaparte la dignité impériale. Le 2 décembre 1804, il se couronne lui-même Empereur en présence du pape Pie VII, « sur la base de ses propres mérites et selon la volonté du peuple ». Cet acte marque le début du Premier Empire et du règne de Napoléon Ier. 

Lien de visionnage disponible ici ou à la demande. 
** Disponible en replay dès le lendemain de la diffusion sur publicsenat.fr 
 
 

INÉDIT

NAPOLÉON ET LE SÉNAT, DESTINS LIÉS

Réalisé par Jérôme Rabier

Produit par Public Sénat

2021 - 26'

L’histoire du Palais du Luxembourg comme de l’institution sénatoriale est intimement liée à l’histoire de Napoléon Bonaparte, futur Empereur des Français. C’est au petit Luxembourg qu’est préparé en 1799 le coup d’Etat par lequel il accède au pouvoir. C’est au même endroit qu’est rédigée la Constitution de l’an VIII, qui créée le Sénat Conservateur et lui donne le Palais du Luxembourg comme lieu d’exercice. Le Palais est alors profondément remanié pour accueillir l’institution sénatoriale. 

Le Sénat conservateur va devenir sous Napoléon l’outil de contrôle de la Constitution. Et c’est lui qui actera le passage du Consulat à l’Empire en 1804. Enfin en 1814, c’est lui qui votera la déchéance de l’Empereur, actant la fin du régime napoléonien. Le documentaire montre ce qu’était le Sénat de l’époque, tant dans sa dimension politique qu’architecturale, et le rôle majeur qu’il a joué dans cette période charnière de l’Histoire de France.  

Lien de visionnage disponible à la demande à partir du mercredi 21/04. 
** Disponible en replay dès le lendemain de la diffusion sur publicsenat.fr 
 

Contacts Presse