Les Temps Forts du samedi 29 août au vendredi 4 septembre 2020 - Semaine 36

10 août 2020

Les Temps Forts du Samedi 29 août au Vendredi 4 septembre 2020 - Semaine 36

Tous nos programmes sont disponibles en avant-première, les grilles de la semaine 36 sont à télécharger en bas de cette page.

 

5f1af922144699094e3936e4

Dimanche 30 août à 13h30

La nature vue du ciel - Saint-Tropez

Produit par Tournez S'il Vous Plait

26'

Ce Var là, loin des plages, n'est pas celui des touristes. C'est celui qui faut chercher un peu... Et quelles trouvailles ! 5000 hectares de réserve naturelle sauvage au pied du massif des maures : Une vraie savane Africaine, où se nichent des espèces très rares, comme les murins de Beichstein, l'une des chauves souris les plus rares d 'Europe. Plus au Nord, la nature recèle un des plus beaux canyons d'Europe : les gorges du Verdon. Ses secrets se découvrent à mains nues, comme les grimpeurs qui en explorent les parois vertigineuses, suivis par notre caméra. Sous leurs pieds, une incroyable transhumance : celle des chevaux d'un éleveur du lac de Sainte-Croix. Et à l'autre bout du Canyon, l'une des plus grandes réserves artificielles d'eau potable de France, le lac d'Esparron, se vide sous nos yeux, pour le grand nettoyage. Que va-t-on trouver au fond ?

**Lien de visionnage disponible sur notre site en avant-première

 

 

5f1af61b919e880c8b5dbd73

Mardi 1er septembre à 18h

Le monde normal

Un film réalisé par Hélène Risser Produit par Public Sénat, ViàVosges et LaClairière Ouest

version courte (52')

 

"Trente ans après, je retourne dans l’hôpital psychiatrique d’Erstein, près de Strasbourg où j’ai vécu enfant. Dans les années 70, mes parents, médecins, y expérimentaient de nouvelles façons de soigner, dans des bâtiments neufs permettant aux malades mentaux d’aller et venir, de façon quasi libre. Il y avait un centre équestre pour l’équithérapie, une basse-cour, une salle de sport, le tout dans un grand parc entouré d’un grillage assez peu dissuasif, sous lequel je me glissais pour entrer dans l’hôpital, mon terrain de jeu.

Aujourd’hui, la plupart des pavillons ouverts ont été remplacés par un bâtiment clos, avec badges pour circuler et patios intégrés, afin d’améliorer la sécurité. Les chambres d’isolement dans lesquelles on enferme, voire attache les patients dangereux ou agités, ne désemplissent pas. Pourtant, les psychiatres qui ont pris la suite de mes parents souhaiteraient toujours diminuer la contrainte sur ceux que l’on interne. Comme leurs prédécesseurs des années 70. Si bien qu’on pourrait croire que notre histoire bégaye. Mais dans un monde visant le risque zéro, a-t-on vraiment envie de faire confiance aux malades mentaux pour qu’ils vivent libres ? Ce débat n’agite pas seulement le grand public mais aussi les médecins et les équipes soignantes. Il questionne l’hôpital idéal que j’ai connu et qui n’était peut-être au fond qu’une utopie. Il questionne la folie et la normalité. Il nous questionne tous dans notre rapport à l’autre et à l’imprévisible."

 

**Lien de visionnage disponible en replay sur le site de publicsenat.fr

Expert

Contact Presse

Fichiers attachés