Marc Fesneau l'a dit dans "Bonjour Chez Vous !" sur Public Sénat

29 septembre 2020

Marc Fesneau, Ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des Relations avec le Parlement et de la Participation citoyenne l'a dit dans "Bonjour chez Vous !" 

Propos recueillis par Oriane Mancini et Stéphane Vernay (Ouest France)

Mardi 29 septembre 2020

Sur les élections sénatoriales : 

"Le groupe LREM voit ses positions consolidées [...] Je voudrais saluer la victoire de François Patriat, la victoire des deux ministres Lecornu et Lemoyne"

Voir l'extrait

 

Sur l'élection de Sébastien Lecornu et Jean-Baptiste Lemoyne aux sénatoriales :

"Ce qui fait leur élection c'est leur ancrage local. C'est ça qu'ont reconnu les grands électeurs. Ce n'est pas forcément la fonction de ministre qui fait qu'on est élu"

Voir l'extrait

 

Sur les Républicains au Sénat : 

"Il n'y a pas de nouveauté, pas de bouleversement de ce point de vue là [...] Il a une donnée qui procède des élections qui ont eu lieu dimanche et on va travailler avec cette donnée"

Voir l'extrait

 

Sur le renforcement de la droite et du centre au Sénat :

"Cette maison est plutôt constructive. Il y a des moments d'opposition assez rudes mais on voit bien que du travail peut se faire. Je ne partage pas le sentiment que ce soit un écueil insurmontable"

Voir l'extrait

 

Sur le rôle du Sénat : 

"Le Sénat est un point d'équilibre. Dès lors qu'il ne s'érige pas, et je crois que c'est la volonté du président Larcher, en anti-pouvoir, quelque chose qui par nature vient s'opposer au gouvernement en place, il est dans son rôle"

Voir l'extrait

 

Sur les sénateurs MoDem et le nouveau groupe LREM au Sénat : 

 "Tout ce qui permet de mettre du lien dans la maison commune, c'est-à-dire les gens qui viennent d'Agir, du MoDem, de LREM, c'est une bonne nouvelle"

Voir l'extrait

 

Sur le durcissement des mesures sanitaires :

"On ne peut pas se trouver dans la situation où dans un mois on nous dirait vous saviez et parce que vous n'avez pas voulu être impopulaire vous avez laissé faire. J'assume la part d'impopularité"

Voir l'extrait

 

Sur les séparatismes :

"L'idée c'est un dépôt de texte avant Noël et c'est dans le premier semestre que le texte sera débattu"

Voir l'extrait

Expert

Contact Presse