Nicolas Bay l'a dit dans "Bonjour chez Vous"

20 janvier 2020

Nicolas Bay, député européen RN

Interview réalisée par Oriane Mancini et Pascal Jalabert (Groupe Ebra) 

Lundi 20 janvier 2020

Au sujet de la PMA :

"Légiférer c'est légitimer. Au nom de l’égalité demain, on a le législateur qui va vouloir la GPA. Les mêmes qui nous disaient au moment de la loi Taubira, il n'y aura pas de PMA. "
Voir l'extrait vidéo

"Je crains que beaucoup de sénateurs n'aient pas le courage de s'y opposer. Je crains que le texte soit adopté in fine, mais c'est un combat que nous mènerons dans la durée."
Voir l'extrait vidéo

Sur la réforme des retraites :

"Aujourd'hui, si on veut maintenir un système de retraites par répartition, les deux moyens d'actions dont on dispose, c'est l'emploi, et la natalité."
Voir l'extrait vidéo

"La grève est un moyen de se faire entendre assez archaïque. Et puis CGT et Sud, ils ne défendent pas l’intérêt général, ils défendent des petits intérêts particuliers."
Voir l'extrait vidéo

Sur les violences policières :

"Quelques policiers se laissent aller à des comportements inacceptables. C'est aussi parce que leur hiérarchie leur montre le mauvais exemple." estime Nicolas Bay qui cible C. Castaner, G. Darmanin et D. Lallement
Voir l'extrait vidéo

Sur le nouveau bac :

"L'éducation nationale est en quasi faillite dans notre pays. Il y a surtout derrière tout ça un tabou, qui est le poids de l'immigration dans l'éducation nationale."
Voir l'extrait vidéo

Sur les candidats sans étiquettes dans les communes de - de 9 000 habitants :
"Une énième manœuvre pour essayer de masquer la faiblesse électorale de LREM." estime Nicolas Bay qui envisage "des recours".
Voir l'extrait vidéo

Bonjour Chez Vous ! est la matinale de Public Sénat - canal 13 de la TNT,
en partenariat avec la Presse quotidienne régionale, les télévisions locales, La Revue Parlementaire et Politique et les Indés Radios

Experts

Contact Presse