Nicolas Bay l'a dit dans "Bonjour Chez Vous!"

2 mars 2020

Nicolas Bay, député européen du Rassemblement National
Interview réalisée par Alexandre Oriane Mancini et Pascal Jalabert du Groupe Ebra
Lundi 2 mars 2020

Sur le Coronavirus :

"On a l'impression que le gouvernement prend toujours les décisions en décalé par rapport à d'autres pays, toujours avec un train de retard".
Voir l'extrait

"On nous dit toujours que l'UE est l'échelon d'efficacité en cas de crise majeure. C'est le cas aujourd'hui : on voit que l'Union Européenne est plutôt inopérante".
Voir l'extrait

 

Sur la suspension par la Hongrie des demandes d'asile à cause du Coronavirus :

"Le gouvernement hongrois a raison de le faire".
Voir l'extrait

 

Sur l'utilisation du 49.3 :

"Ce gouvernement a une fâcheuse tendance à la brutalité démocratique et au refus du débat. Refus du débat avec les Français, pas de référendum, et refus du débat parlementaire".
Voir l'extrait

"Ils sont prêts à tous les ajustements techniques pour peu qu'ils arrivent à passer le système par points" (...) "C'est régression sociale absolument majeure".
Voir l'extrait

 

Sur la lettre de Gérard Larcher pour reporter le texte des retraites :

"La droite au Sénat s'arc-boute sur la question du financement en réalité parce qu'ils ne sont pas opposés à la réforme d'Emmanuel Macron".
Voir l'extrait

 

Sur l'ouverture de ses frontières par la Turquie :

"Bien sûr, il faut lui couper les crédits et protéger nous-mêmes nos frontières. On voit que la Turquie se comporte extrêmement mal avec l'Europe, il faut arrêter de la considérer comme une alliée".
Voir l'extrait

 

Bonjour Chez Vous ! est la matinale de Public Sénat - canal 13 de la TNT,
en partenariat avec la Presse quotidienne régionale, les télévisions locales, La Revue Parlementaire et Politique et les Indés Radios

Expert

Contact Presse