Nicolas Bay l'a dit dans "Bonjour Chez Vous !" sur Public Sénat

14 septembre 2020

Nicolas Bay, député européen RN, l'a dit dans "Bonjour Chez Vous !" sur Public Sénat

Propos recueillis par Oriane Mancini et Pascal Jalabert (Groupe EBRA)

Lundi 14 septembre 2020

Sur les mesures sanitaires :

"On restreint les libertés individuelles, sans doute est-ce en partie nécessaire, mais la contrepartie c'est que les décisions soient claires, qu'on n'ait pas en fonction des territoires des décisions totalement contradictoires"

Voir l'extrait

 

Sur les Gilets jaunes :

"On soutenait le mouvement des gilets jaunes au départ. Aujourd'hui, tout le monde a compris que ce n'est plus des gilets jaunes. L'extrême gauche a réussi progressivement à paralyser ce mouvement"

Voir l'extrait

 

Sur le plan de relance :

"Le plan de relance français de 100 milliards présenté par Bruno Le Maire c'est une goutte d'eau. Ce qui fait défaut ce sont de vraies mesures fortes en direction des TPE-PME or le gouvernement s'est focalisé essentiellement sur les grands groupes"

Voir l'extrait

 

Sur le plan de relance européen :

"Nous sommes opposés au plan tel qu'il a été présenté [...] Il n'y a aucune plus-value à faire les choses à l'échelle européenne. On n'aura pas plus d'argent, pas une dette moins élevée, on est dans un espèce de carcan"

Voir l'extrait

 

Sur l'immigration :

"L'UE n'apportera aucune vraie solution. Ils préparent un pacte sur l'immigration qui va ajouter du laxisme au laxisme. En ajoutant du laxisme au laxisme, on ajoutera du drame au drame"

Voir l'extrait

 

Sur les tensions avec la Turquie :

"La Turquie se comporte de manière belliqueuse à l'égard des nations européennes, de la France notamment [...] Erdogan se place dans une logique de bras de fer, il faut faire le bras de fer"

Voir l'extrait

 

Sur la droite :

"Les LR aujourd'hui sont dans une situation où ils se positionnent de plus en plus en supplétifs du gouvernement actuel, en supplétifs d'Emmanuel Macron et ce n'est sans doute pas du tout ce que les électeurs des Républicains attendent"

Voir l'extrait

Expert

Contact Presse