Pap Ndiaye l'a dit dans "Bonjour Chez Vous !" - mardi 4 avril 2023

4 avril 2023

Pap Ndiaye, ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse, l'a dit dans "Bonjour Chez Vous !" sur Public Sénat

Propos recueillis par Oriane Mancini et Stéphane Vernay (Ouest France) 

Mardi 4 avril 2023

A propos des retraites : 

"Il y a des jeunes dans les manifestations, mais ce n’est pas une mobilisation de la jeunesse" (...) "Le bac s'est très bien déroulé. Je salue la responsabilité de ceux qui ont appelé à ce que ces épreuves se déroulent au mieux."

Voir l'extrait

"1/3 des professeurs part déjà à 64 ans. La réforme des retraites ne change pas radicalement les choses pour les enseignants. Elle réclame notamment un effort pour les professeurs en fin de carrière qui voient la ligne d’arrivée reculer."

Voir l'extrait

"Les enseignants n’ont pas été les fers de lance de la mobilisation comme on a pu le voir dans le passé. Ils se rendent compte que la réforme telle que proposée, a un impact mais dans des proportions qui restent relativement gérables."

Voir l'extrait

 

A propos de la réforme du baccalauréat : 

"Dans le monde entier, le bac conjugue du contrôle continu avec des épreuves finales. Les épreuves de spécialité seront prises en compte dans Parcoursup pour la 1ère fois. C'est un élément de justice pour l’entrée dans le supérieur."

Voir l'extrait

 

A propos de Parcoursup :

"Il y a des améliorations à apporter sur l’orientation des élèves Il faut travailler sur l’aide que les professeurs peuvent apporter. Il y a des conseillers d’orientation, mais pas suffisamment."

Voir l'extrait

 

A propos du Service national universel :

"Plusieurs options sont sur la table, ce sera au Président de la République de faire les annonces à ce sujet. Pour l’instant, rien n’est définitivement arrêté."

Voir l'extrait

 

A propos des inégalités territoriales : 

"Avec la baisse des effectifs, ces questions se posent avec une acuité particulière. Nous souhaitons implanter des filières attractives dans ces collèges ruraux : des sections internationales, sportives ou artistiques."

Voir l'extrait

 

A propos des fermetures de classes : 

"Nous allons nous réunir avec les préfectures et les maires pour regarder sur 3 ans ce qu’il va se passer sur leurs communes, de manière à ce que le maire puisse avoir une vision sur 3 ans de la politique scolaire."

Voir l'extrait

 

A propos des territoires éducatifs ruraux : 

"Ce sont des mises en réseau de collèges, lycées et écoles, pour les faire travailler ensemble. C’est l'équivalent dans le rural, des cités éducatives dans les mondes urbains. Les résultats sont tout à fait prometteurs."

Voir l'extrait

 

 A propos de l'augmentation des professeurs :

"Une revalorisation "socle" dont le montant "important" sera annoncé "dans quelques jours" (...) "Une revalorisation "pacte" sera conditionnée à de nouvelles missions pour combler les emplois du temps à trous, pouvant aller jusqu'à 3750 euros par an"

Voir l'extrait

 

A propos des suppressions de postes dans l'éducation nationale :

"Il va y avoir des suppressions de postes, puisque la baisse des effectifs scolaires nous oblige à ajuster la carte scolaire" (...) "environ 1500 suppressions de poste dans le budget 2023"

Voir l'extrait

 

A propos de la mixité sociale à l'école :

"Il faut une participation de l’enseignement privé sous contrat, parce que le contournement de la carte scolaire est important dans des grandes métropoles comme Paris."

Voir l'extrait

Expert

Contact Presse