Patrick Mennucci l'a dit dans "Bonjour Chez Vous !" - Mercredi 9 février 2022

9 février 2022

Patrick Mennucci, porte parole d'Anne Hidalgo l'a dit dans "Bonjour Chez Vous !"

Propos recueillis par Oriane Mancini et Guilhem Ricavy de la Provence

Mercredi 9 février 2022

Anne Hidalgo peut-elle tenir ?

"Je n’entends aucun électeur de gauche se poser cette question", balaye Patrick Mennucci qui rappelle que la candidate a reçu le soutien de "652 maires élus" quand d'autres n'ont qu'"une trentaine"
Voir l'extrait vidéo

 

Sur la division de la gauche :

"Anne Hidalgo est la seule dans ce concert à incarner la gauche de gouvernement", estime Patrick Mennucci "Pour le reste, il s’agit d’une façon de faire de la politique qui ne prend pas en compte le réel."
Voir l'extrait vidéo

"On n’a pas encore vu la signature de Benoît Payan dans les soutiens d'Anne Hidalgo" relève Patrick Mennucci "C’est un problème pour le PS, mais au sein de sa majorité municipale les socialistes ne sont pas majoritaires. Je pense qu’il essaye de bien faire les choses."
Voir l'extrait vidéo

 

Sur la progression dans les sondages de Fabien Roussel :

"Il poursuit une opération de maintien du Parti communiste. Cela fait deux fois que son parti n’a pas été candidat"
Voir l'extrait vidéo

 

Sur le pouvoir d’achat :

"La limitation des écarts salariaux proposée par Anne Hidalgo est très importante. L’intérêt de cette proposition, c’est que quand le patron voudra s’augmenter, il sera obligé aussi d’augmenter ses salariés"
Voir l'extrait vidéo

"Anne Hidalgo , comme maire de Paris, a fait ses preuves", estime Patrick Mennucci "On est trop dans la pudeur sur la qualité de sa gestion parisienne", estime le socialiste. "Vivant à Paris, je considère vivre dans la ville la plus propre où je n’ai jamais vécu"
Voir l'extrait vidéo

 

Sur la Présidentielle :

"Emmanuel Macron a 45 ou 46% des électeurs de François Hollande , c’est notre faute. Les questions de la social-démocratie, de la gauche républicaine, n’ont pas été suffisamment incarnées au cours des cinq dernières années"
Voir l'extrait vidéo

Contact Presse