Patrick Mignola l'a dit dans Audition Publique sur les chaînes parlementaires - Lundi 30 mai 2022

30 mai 2022

Patrick Mignola, député de la Savoie et président du groupe MODEM à l'Assemblée nationale, l'a dit dans "Audition Publique", sur les chaînes parlementaires en partenariat avec Le Figaro Live

Une émission présentée par Brigitte Boucher, avec la participation de Clément Meric (LCP-Assemblée Nationale), Tâm Tran Huy (Public Sénat) et Yves Thréard (Le Figaro)

Sur le déplacement de la ministre des Affaires étrangères à Kiev :

"Le président de la République devra un jour aller à Kiev pour finaliser une négociation. Je comprends bien qu'il y a une sorte de frustration (...) mais on est face à une guerre longue"

Voir l'extrait

 

Sur le décès de Frédéric Leclerc-Imhoff en Ukraine :

"sans aucun doute (...) les seuls qui nous préservent du mensonge, ce sont les journalistes."

Voir l'extrait

 

Sur le fiasco au Stade de France :

"On voit bien qu'on aurait pu avoir des morts" (...) "Ce ne sont pas des coupables qu'il faut trouver, ce sont des solutions."

Voir l'extrait

"Il y avait 6000 policiers alors qu'habituellement ils sont 1200 autours du Stade de France donc je pense que c'était suffisamment dimensionné" (...) "mais évidemment ils ont été dépassés".

Voir l'extrait

 

Sur le plan économique d'Emmanuel Macron :

"Ce qu'a proposé Emmanuel Macron lors de l'élection présidentielle, on ne l'a pas assez souligné, c'est l'équivalent du New Deal de Roosevelt"

Voir l'extrait

 

Sur le pass vaccinal :

(Patrick Mignola ne se dit pas favorable à une prolongation), "mais je ne peux pas dire aujourd'hui, ce que sera la situation sanitaire au 31 juillet".

Voir l'extrait

 

Sur le pouvoir d'achat :

"Les mesures sont claires : on indexe les pensions de retraite sur l'inflation, on débloque le point d'indice de la fonction publique et on triple la prime pouvoir d'achat"

Voir l'extrait

 

Sur la réforme de l'assurance-chômage :

"Parce qu'on rentre dans une société du plein emploi, on va avoir besoin à nouveau de revoir les règles"

Voir l'extrait

 

Sur la fonction publique :

"On a trop peu pensé aux petits salaires de la fonction publique"

Voir l'extrait

 

Sur la réforme des retraites :

"Je pense que si on prépare bien la réforme en amont, on n'aura pas besoin d'aller au 49.3"

Voir l'extrait

 

Sur l'instauration de la proportionnelle pour élire les députés :

"Je pense que ce serait sage... et même obligatoire" (...) "Je prendrai toutes mes responsabilités pour qu'aboutisse la proportionnelle sous cette législature."

Voir l'extrait

 

Un président sans majorité ?

"Je crains une forme d'accident électoral qui conduise le pays à une forme d'instabilité" (...) "Il faut que nous soyons la majorité de la stabilité et de l'optimisme."

Voir l'extrait

 

Sur la composition du gouvernement :

"On a évité la surreprésentation excessive"

Voir l'extrait

Contact Presse