Patrick Mignola l'a dit dans "Bonjour Chez Vous!" sur Public Sénat

6 juillet 2021

Patrick Mignola, député de la Savoie et président du groupe MoDem à l’Assemblée nationale, l'a dit dans "Bonjour Chez Vous!" sur Public Sénat

Propos recueillis par Oriane Mancini et Stéphane Vernay (Ouest France)

Mardi 06 juillet 2021

Sur la vaccination obligatoire

"Il faut dire aux Français que l'on a besoin d'eux, de leur responsabilité, que chacun porte une partie du destin de l'autre sur leurs épaules où ils peuvent se faire vacciner."

Voir l'extrait

"J'aimerais bien savoir ce qu'est la position des autres groupes politiques au sujet de la vaccination obligatoire. Il faut que le politique assume sa responsabilité face à la pandémie."

Voir l'extrait

"La vaccination obligatoire pour tous est un pas difficile à franchir pour les Français. En revanche, dire aux Français qu'on se laisse la possibilité de faire une obligation vaccinale pour certains publics ou usagers et certaines professions."

Voir l'extrait

Sur la vaccination obligatoire pour les soignants :

"Les soignants qui ne souhaitent pas se faire vacciner, dans ce cas là, ne viennent pas travailler. Chacun est libre, mais pas libre de contaminer les personnes vulnérables."

Voir l'extrait

Sur les tests PCR :

"On doit sortir de la gratuité des tests."

Voir l'extrait

Sur le pass sanitaire

"Il faut élargir le pass sanitaire de façon territorialisée, dans les espaces où le virus circule."

Voir l'extrait

Sur la réforme des retraites

"Ce n'est pas interdit d'avoir du courage. On est obligé de rouvrir le débat sur la réforme des retraites pour que tout le monde puisse se positionner."

Voir l'extrait

Sur l'élection présidentielle 2022

"L'élection présidentielle ne doit pas se faire sur des castings ou des petites phrases, mais sur la vie des Français. On vient de vivre les élections régionales où l'on a entendu parler que de sécurité et d'éoliennes, c'était nul."

Voir l'extrait

Sur l'inscription de la protection de l'environnement dans l'article 1er de la Constitution

"Sur le plan des réformes institutionnelles, il ne faut pas que le Sénat, fasse le même travail que la CGT sur les réformes sociales : 'on est d'accord sur le fond, mais un autre projet est possible.' "

Voir l'extrait

Contact Presse