Patrick Mignola l'a dit dans "Bonjour Chez Vous!" sur Public Sénat

20 mai 2021

Patrick Mignola, député de la Savoie et président du groupe MoDem à l’Assemblée nationale, l'a dit dans "Bonjour Chez Vous!" sur Public Sénat

Propos recueillis par Oriane Mancini et Julien Lecuyer (La Voix du Nord)

Jeudi 20 mai 2021 

Sur la manifestation des policiers

"Ce qui m'a choqué, c'est de voir autant de politiques. Il y a un certain nombre de gens qui sont venus déplorer les conséquences de décisions qu'ils ont prises pendant 10 ans. Il y a une certaine forme de récupération et d'impudeur."

Voir l'extrait

"J'ai proposé aux responsables des syndicats de police de rencontrer le Groupe MoDem et Démocrates apparentés à l’Assemblée nationale, pour que l'on puisse travailler avec eux, au-delà des discours politiques parfois exacerbés voire exagérés."

Voir l'extrait

Sur le travail de la justice en France : 

"Cela fait très longtemps en France que l'on ressent tous que sur le terrain, quand la police et la gendarmerie arrivent à dénouer une enquête, la réponse judiciaire n'est pas assez rapide et forte."

Voir l'extrait

"Au sujet de la protection des personnes dépositaires de l'autorité publique, il faut amplifier la peine dès le premier acte délictueux, plutôt que de parler de peines planchers qui sont devenues un leitmotiv de la classe politique."

Voir l'extrait

Sur la sortie de l'état d'urgence sanitaire

"Au sujet du texte de sortie de l'état d'urgence sanitaire, il y a une discussion politique : est-on capable de réouvrir le dernier secteur économique fermé et d'envoyer un message positif aux jeunes ? Il faut qu'on le fasse."

Voir l'extrait

Sur l'élection présidentielle 2022

"Le Président Emmanuel Macron, dont je souhaite la réélection, ne sera pas réélu en 2022, comme il a été élu en 2017. Il nous faut ouvrir cette majorité à de nouvelles alliances. Si nous le voulons, il faut que l'on se respecte entre alliés."

Voir l'extrait

Sur les élections régionales

"Valérie Pécresse avait besoin de montrer qu'elle avait des gens de la majorité présidentielle à ses côtés. C'est pour cela qu'elle a essayé de conserver le groupe MoDem à l'occasion des régionales."

Voir l'extrait

Contact Presse