Philippe Juvin l'a dit dans "Bonjour Chez Vous!" sur Public Sénat

19 mars 2021

 Philippe Juvin, maire (LR) de La Garenne-Colombes et chef des urgences de l’Hôpital Georges-Pompidou, l'a dit dans "Bonjour Chez Vous!" sur Public Sénat

Propos recueillis par Oriane Mancini et Pascal Jalabert du Groupe Ebra

Vendredi 19 mars 2021

Sur le troisième confinement : 

"Les mesures présentées hier n'étaient pas claires. Il y a toujours une différence abyssale entre ce qui est annoncé et ce qui est autorisé réellement."

Voir l'extrait

"On est face à un aveu d'échec. Cette politique consistant à agir par intuition nous amène à être sous l'eau. Nous sommes dans des demi-mesures."

Voir l'extrait

Sur la déprogrammation dans les hôpitaux :

"On a commencé à déprogrammer des patients. Dans cette crise, il y a deux types de victimes : les patients du Covid et tous les autres patients qui souffrent de la désorganisation."

Voir l'extrait

Sur les patients Covid en réanimation : 

"Il y a un rajeunissement des patients du Covid en réanimation. Un quart a moins de 50 ans."

Voir l'extrait

Sur la saturation des hôpitaux : 

"Concernant la saturation des hôpitaux, le risque est de ne pas admettre des patients en réanimation qui habituellement iraient en réanimation."

Voir l'extrait

Sur la vaccination : 

"En France, nous ne sommes pas organisés concernant la logistique pour transporter les vaccins. Il y a une anarchie totale. Il faudrait s'appuyer sur des logisticiens privés ou l'armée."

Voir l'extrait

"Je suis contre l'obligation du vaccin contre la Covid. Pourquoi n'y a-t-il pas eu une seule campagne officielle pour persuader les gens de se faire vacciner ? Je dis au gouvernement qu'avant de contraindre, il faut expliquer."

Voir l'extrait

 

Contact Presse