Sébastien Chenu l'a dit dans "Bonjour Chez Vous !" sur Public Sénat - jeudi 1er décembre 2022

1 décembre 2022

Sébastien Chenu, vice-président de l’Assemblée nationale et porte-parole du Rassemblement national, l'a dit dans "Bonjour Chez Vous !" sur Public Sénat

Propos recueillis par Oriane Mancini et Julien Lecuyer (La Voix du Nord)  

Jeudi 1er décembre

49-3, le Rassemblement national ne déposera pas de motion de censure : 

"Il ne faut pas être répétitif et prévisible comme la Nupes" 

Voir l'extrait 

 

Retraites par 49-3 :

"Ce serait franchir une ligne jaune. On est déjà opposé à la réforme des retraites sur le fond, mais si en plus la méthode est de brutaliser le Parlement..." (...) "Il y a un côté presque cruel à l'action du gouvernement"

Voir l'extrait 

 

Réintégration des soignants non-vaccinés :

"C'est un texte auquel nous tenons."

Voir l'extrait 

 

Niche parlementaire : 

"un texte sur la fiscalité locale, un sur le pouvoir d'achat, un sur le régalien, l'immigration ou la sécurité et un sur les violences faites aux femmes."

Voir l'extrait 

 

"La France insoumise a mal géré sa niche parlementaire en déprogrammant le SMIC" 

Voir l'extrait 

 

Obstruction parlementaire :

"D’un côté, Elisabeth Borne dégaine des 49-3 à tout bout de champ, de l’autre côté, le seul jour de l’année où l’opposition peut mettre des textes au vote, le gouvernement bloque les textes. Ce n'est pas acceptable."

Voir l'extrait 

 

Groupe d'étude sur l'antisémitisme : 

"Nous avions immédiatement choisi de combattre les nouvelles formes d'antisémitisme de l'extrême gauche." (...) "Nous avons trouvé un terrain d'entente, Sylvain Maillard présidera le groupe, et on participera."

Voir l'extrait

 

Commission d'enquête sur les ingérences étrangères dans les partis politiques :

"Notre travail pourra évacuer ces soupçons infondés sur la Russie. Ce sera aussi l’occasion de voir si la majorité a des relations avec des grands groupes américains."

Voir l'extrait 

 

Sur l'Ukraine : 

"Le fait de soutenir l’Ukraine, c’est une chose. En profiter pour faire avancer l’OTAN et rapprocher l'Ukraine de l'UE, c'en est une autre."

Voir l'extrait 

 

Retour de Grégoire de Fournas : 

"Le bureau de l’Assemblée n’a jamais prononcé une sanction pour des propos racistes. On ne peut pas bâillonner un député qui a tenu un propos pas très haut de gamme. À l’assemblée nationale, on doit pouvoir tout dire."

Voir l'extrait 

 

Visite d'Emmanuel Macron aux États-Unis : 

"On dirait Bécassine aux Etats-Unis.Le patriotisme économique américain ne date pas de Biden, plutôt que de le dénoncer chez le voisin, il faudrait qu’Emmanuel Macron en fasse en France."

Voir l'extrait 

 

Annulation d'une sortie scolaire à Calais :

"Cette enseignante agit en militante, pas en éducatrice."

Voir l'extrait 

Expert

Contact Presse