Valérie Rabault l'a dit dans "Bonjour Chez Vous !" sur Public Sénat

30 septembre 2020

Valérie Rabault, députée PS du Tarn-et-Garonne, Présidente du groupe Socialistes et apparentés l'a dit dans "Bonjour Chez Vous! "

Propos recueillis par Oriane Mancini et Jefferson Desport (Sud Ouest)

Mercredi 30 septembre 2020

Sur le Budget 2021 : 

"Le gouvernement nous parle de 100 Mds €, c'est le chiffre totem mais quand on recompte ce qu'il y a en 2021 on est au mieux à 35 Mds €, c'est-à-dire un tiers. Par rapport aux 130 Mds € que l'Allemagne dégage dès 2021, on en est très loin"

Voir l'extrait

"Ce budget est caduc dans le sens où il y a des parties qui n'existent pas. Notamment celle sur les TPE-PME, celle en direction des ménages qui ont vu une chute de revenu importante, je pense aussi aux étudiants"

Voir l'extrait

"On fera un contre-budget et on fera un plan contreparties. C'est-à-dire, par type d'aides, qu'est-ce qui doit être associé en termes de contreparties"

Voir l'extrait

 

Sur les mesures du plan de relance intégrées au budget :

"Vous pouvez faire 3 parties dans le budget : la partie récurrente, la partie plan de relance, la partie plan d'investissement. Et vous avez une lisibilité plus importante qu'aujourd'hui"

Voir l'extrait

 

Sur la politique sanitaire : 

"Il n'y a pas de ligne claire concernant la politique sanitaire [...] Il faut un mode d'emploi précis et qui soit le même partout [...] Il faut que le gouvernement engage des discussions avec les collectivités et après il assume les décisions"

Voir l'extrait

 

Sur les aides au secteur aéronautique :

"Sur les 20 Mds € pour les entreprises, zéro ont été décaissés. C'est un sujet quand même parce que la recette pour un plan de relance c'est la vitesse, il vaut les mettre en oeuvre tout de suite"

Voir l'extrait

 

Sur une conférence de financement : 

"Ce que je reproche au Premier ministre c'est de faire croire que l'argent serait magique. Ce que je veux c'est une conférence de financement, qu'on se mette autour de la table"

Voir l'extrait

 

Sur l'élection présidentielle de 2022 :

"Je pense qu'Anne Hidalgo ferait une très bonne candidate et même une très bonne présidente de la République"

Voir l'extrait

Contact Presse