Adrien Quatennens l'a dit dans "Bonjour Chez Vous !" sur Public Sénat - mercredi 16 février 2022

16 février 2022

Adrien Quatennens, député du Nord et coordinateur de La France Insoumise l'a dit dans "Bonjour Chez Vous !"

Propos recueillis par Oriane Mancini et Julien Lecuyer (La Voix Du nord)

Mercredi 16 février 2022 

Sur la levée des restrictions sanitaires :

"Le fait retrouver une certaine forme de liberté c’était nécessaire. Il est urgent d’abroger le passe vaccinal qui n’a plus de sens. On ne contraint pas à la vaccination, il faut convaincre."

Voir l'extrait

 

Sur la levée du pass vaccinal :

"On peut parier que les indicateurs seront positifs juste avant l'élection.Il y a d’autres moyens de juguler l’épidémie que ce passe liberticide. Les convois de la liberté doivent être soutenus là-dessus."

Voir l'extrait

 

Sur les inégalités :

"Les milliardaires ont accru leur patrimoine pendant la crise de 240 milliards, soit ce que l’Etat a dépensé pour les aides Covid. Le déficit de l’Etat, 140 milliards, c’est le CICE et les aides directes versées aux entreprises."

Voir l'extrait

 

Sur les révélations des violences en Ehpad :

"L’auteur du livre l’a bien dit, sans les pouvoirs d’une commission d’enquête [à l'Assemblée], nous n’aurions pas de réponse. Des politiques publiques ont permis que la santé devienne un business, sur le dos de nos anciens."

Voir l'extrait

 

Sur la nomination de Richard Ferrand au Conseil constitutionnel :

"Vu de l'extérieur, cela donne une impression désagréable. Tout comme pour Jacqueline Gourault, ce n'est pas un bon signal à envoyer, cela donne l'impression d'une République des copains."

Voir l'extrait

 

Sur les parrainages :

 "Oui, je ne vais pas la surjouer, le travail est bien fait. Mais c'est difficile. C'est une hypothèse qu'on ne les ait pas. Un élu qui parraine n’est pas un soutien politique." 

Voir l'extrait

 

Sur l'Ukraine :

"La diplomatie de Emmanuel Macron est essentiellement une gesticulation. La Russie n’a pas à envahir l’Ukraine, mais les Etats-Unis n’ont pas à annexer l’Ukraine dans l’OTAN. La Russie cherche simplement une garantie que ça n'arrivera pas."

Voir l'extrait

 

Une dynamique semblable à 2017 ?

"Je crois que deux ingrédients sont réunis : une efficacité du vote à gauche pour Jean-Luc Mélenchon et le niveau de la participation populaire, qui nous bénéficie quand elle progresse."

Voir l'extrait

 

Vers une alliance avec Fabien Roussel ?

"Je ne peux que le déplorer. Fabien Roussel m'avait dit qu'il irait au bout, sauf s'il y avait une opportunité pour la gauche d'être au 2nd tour. Or, notre bloc populaire en est aux portes." 

Voir l'extrait

 

Sur les législatives :

"Si je dois être candidat, ce sera évidemment dans la 1ère circonscription du Nord. L’envie je l’ai, mais chaque chose en son temps, parce que l’erreur serait d’enjamber l’élection présidentielle. Il y a une opportunité de gagner."

Voir l'extrait

Expert

Contact Presse