Alexis Corbière l'a dit dans "Bonjour Chez Vous!" sur Public Sénat

2 juin 2021

Alexis Corbière, député (LFI) de la Seine-Saint-Denis, l'a dit dans "Bonjour Chez Vous!" sur Public Sénat

Propos recueillis par Oriane Mancini et Baptiste Bize (La Nouvelle République)

Mercredi 02 juin 2021 

Sur la loi antiterroriste

"La "nouvelle" loi antiterroriste est la reproduction de la logique de précédents textes. Nous aimerions une discussion en termes de stratégie de lutte contre le terrorisme. On a l'impression qu'il y a une surenchère verbale."

Voir l'extrait

"Depuis qu'Eric Dupond-Moretti est Ministre, c'est "insulte à tort". Il ne fait que cela, il est assez grossier. Sitôt qu'on le critique, c'est sa majesté a toujours raison, on est mis du côté des assassins. C'est insupportable."

Voir l'extrait

"Pour répondre à la menace terroriste, nous proposons de renforcer nos services de renseignement. Ne restreignons pas nos libertés publiques. Ce n'est pas en créant une gigantesque loi des suspects qu'on va régler le problème."

Voir l'extrait

"Ce qui me sidère c'est que les gens qui font la leçon sont en responsabilité, que ce soit la droite ou le gouvernement actuel. Ils viennent accuser encore La France Insoumise du fait que nous serions responsables de la situation."

Voir l'extrait

Sur la loi "séparatisme" :

"Un acte terroriste a une volonté politique. Prenons garde de ne pas accepter l'agenda que nous fixent les terroristes, en créant une situation qui vise à montrer une partie de nos concitoyens comme étant des suspects."

Voir l'extrait

Sur le Tour de France d'Emmanuel Macron : 

"Le Tour de France du Président Emmanuel Macron est la stratégie du grand râteau pour les élections qui arrivent. L'idée qu'il aille sur le terrain, je ne vais pas la critiquer. Par contre, acceptons l'idée qu'il est en campagne présidentielle."

Voir l'extrait

Sur le budget rectificatif

"Je regrette que les aides publiques accordées aux entreprises n'étaient pas ciblées. Il y a un gaspillage d'argent public. Les entreprises qui ont touché des aides, ont fait des profits et qui licencient, devraient rendre l'argent."

Voir l'extrait

Sur les violences portées à l'encontre de Bénédicte Taurine :

"Pour moi, le symbole d'une élue portant l'écharpe, qui se fait brutalement frapper par un policier, ce n'est pas ma République."

Voir l'extrait

Sur les élections régionales

"Clémentine Autain peut être à la tête des trois listes de gauche pour les régionales en Île-de-France. Nous sommes favorables à ce qu'elle fusionne."

Voir l'extrait

"On fera sans doute un meeting le 13 juin à Montreuil avec Clémentine Autain."

Voir l'extrait

Sur les élections législatives partielles :

"Si il y avait un candidat communiste face à une candidate socialiste, j'appellerai à voter communiste."

Voir l'extrait

Contact Presse