Danielle Simonnet l'a dit dans "Extra Local" sur Public Sénat - vendredi 8 juillet 2022

8 juillet 2022

Danielle Simonnet, députée LFI de Paris, l'a dit dans "Extra Local"

Une émission présentée par Marie Brette, en partenariat avec Territoires TV, WEO TV, TV7 Bordeaux, TébéSud et Tébéo

Vendredi 8 juillet 2022

 

Constitutionnalisation de l'IVG :

"On aurait pu faire une PPL transpartisane. D’emblée Bayrou a rejeté la proposition, on ne sent pas que c’est une priorité du gouvernement. C’est un message que la France peut envoyer au monde entier."

Voir l'extrait

 

Discours d'Elisabeth Borne :

"On avait vraiment l’impression en fait qu’ils n’étaient pas au pouvoir depuis déjà 5 ans. Il y a eu beaucoup d’hypocrisie, les entendre remercier les soignants alors qu’ils ont supprimé 17500 lits en 5 ans ..."

Voir l'extrait

 

Sur la majorité présidentielle :

"Ils ont décidé de diaboliser la NUPES et de dédiaboliser le RN. La dérive ultralibérale et autoritaire du pouvoir est compatible avec une institutionnalisation de l’extrême droite. Jusqu’où ça va aller ?"

Voir l'extrait

 

Sur les accusations envers Eric Coquerel :

 

"Il y a un continuum, une gradation dans les violences sexuelles. Le rôle de la cellule est d'accompagner les femmes psychologiquement et juridiquement, il y a une autre instance de LFI qui permet le respect du contradictoire."

Voir l'extrait

 

Sur le retrait de la candidature de Taha Bouhafs :

"Cela a été une décision difficile, et c'est extrêmement difficile à accepter [pour lui]. Mais si les femmes veulent garder l'anonymat, nous devons respecter leur volonté. LFI prend ses responsabilités."

Voir l'extrait

 

Sur le pouvoir d'achat :

"Les mesures du gouvernement ne s’attaquent pas à la logique du problème. Sur le logement, le problème c’est que le droit au logement n’est pas considéré comme supérieur au droit à spéculer sur le logement."

Voir l'extrait

Contact Presse