David Lisnard l'a dit dans "Bonjour Chez Vous !", spéciale Congrès des maires de France, sur Public Sénat - lundi 21 novembre 2022

21 novembre 2022

David Lisnard, président de l’Association des maires de France et maire (LR) de Cannes, l'a dit dans "Bonjour Chez Vous !" sur Public Sénat

Émission spéciale Congrès des maires de France 

Propos recueillis par Oriane Mancini et Fabrice Veysseyre-Redon (EBRA)  

Lundi 21 novembre

Sur l'Ocean Viking : 

"L’exécutif devrait cesser les effets d’annonce, et beaucoup plus exécuter les choses" (...) "L’appareil d‘Etat, dans le pays qui prélève le plus d'impôts, qui a le record de la dépense publique, est défaillant"

Voir l'extrait 

 

Sur le défi civique des élus : 

"Les taux d’abstention record, les violences sur les élus, l’exagération dans l’expression publique… Notre démocratie est en danger" (...) "Sans renouveau civique, nous ne relèverons pas les défis écologiques, numériques, économiques…"

Voir l'extrait 

 

"On a le devoir de travailler avec l’exécutif. Je ne soutiens pas politiquement le président, mais qu’importe" (...) "Elizabeth Borne a une façon de travailler plus respectueuse des corps intermédiaires que ses deux prédécesseurs"

Voir l'extrait 

 

Sur les finances locales : 

"L’augmentation de la DGF, c’est de l’esbrouffe communicationnelle ou, comme disait Emmanuel Macron, de la poudre de perlimpinpin" (...) "Il manque un milliard sur la taxe d’habitation"

Voir l'extrait 

 

Sur l'encadrement des dépenses locales :

"L’engagement pris était sur l’absence d’un retour au dispositif de Cahors. La réalité, c’est un dispositif encore plus violent, via le 49.3, qui porte atteinte à la libre administration des collectivités"

Voir l'extrait 

 

Droit de veto des maires sur les éoliennes :

"On ne veut plus perdre notre pouvoir d’urbanisme !" (...) "On a une mise sous tutelle et un affaiblissement de notre capacité d’action par les schématisations, qui génèrent de la bureaucratie"

Voir l'extrait 

 

Présidence de LR :

"J’ai pensé à être candidat pour ne rien vous cacher. Mais je me suis dit que si je gagnais, j’allais avoir un problème d’organisation" (...) "Le travail de redressement du parti est tellement lourd qu’il nécessite du temps"

Voir l'extrait 

 

"On s’est pris une déculottée à la présidentielle. Ce qui compte, c’est rétablir un clivage partisan civilisé. On a besoin d’un clivage droite-gauche pour de vraies alternatives" (...) "Dire maintenant qui sera le candidat à la présidentielle est une erreur"

Voir l'extrait 

Expert

Contact Presse