François Patriat l'a dit dans "Bonjour Chez Vous!" sur Public Sénat

22 juin 2021

François Patriat, sénateur de la Côte-d'Or et président du groupe RDPI-LREM au Sénat, l'a dit dans "Bonjour Chez Vous!" sur Public Sénat

Propos recueillis par Oriane Mancini et Stéphane Vernay (Ouest France)

Mardi 22 juin 2021

Sur les résultats LREM lors du premier tour des élections régionales :

"Au sujet des résultats LREM au 1er tour des régionales : nous sommes en deçà des espérances que nous avions. Qui peut penser qu'un mouvement né il y a 4 ans est en mesure de gagner les Régions ?"

Voir l'extrait

"Je reconnais que les résultats de LREM pour les régionales sont un échec. Mais je ne suis pas dans le triomphalisme des autres candidats en face."

Voir l'extrait

Sur le mouvement La République En Marche

"Le mouvement LREM est trop virtuel, trop dans l'entre-soi. On n'a pas des militants, on a des cliqueurs. Il ne faut donner aucune portée nationale à ces scrutins locaux."

Voir l'extrait

Sur le calendrier électoral des régionales : 

"Souvenez-vous du discours du Président du Sénat Gérard Larcher concernant le calendrier électoral des régionales : "la démocratie doit respirer". Avez-vous ce sentiment ? Je pense que c'est une respiration de type Covid !"

Voir l'extrait 

Sur l'élection présidentielle 2022

"Je pense que ce n'est pas En Marche qui accompagnera le Président Emmanuel Macron à la présidentielle 2022, ce sera bien au-delà."

Voir l'extrait 

Sur les alliances du second tour des élections régionales

"Marie-Guite Dufay considère qu'elle n'a pas besoin de nous LREM. Elle m'a carrément fermé la porte au nez en disant qu'elle ne parle qu'à sa famille, qu'à sa gauche."

Voir l'extrait

"Que Christian Jacob ne nous donne pas de leçon de démocratie ni de conduite morale politique. La façon dont il a effacé l'alliance entre Gilles Platret et Debout La France montre bien qu'il est capable de toutes les avancées dans ce sens là."

Voir l'extrait

"Les listes LREM ont tendu la main là où c'était possible partout. Apparemment, elles ont été refusées."

Voir l'extrait

Contact Presse