Frédéric Péchenard l'a dit dans "Bonjour Chez Vous!" sur Public Sénat

20 avril 2021

Frédéric Péchenard, Vice-président des Républicains et Vice-président du Conseil régional d'Île-de-France, l'a dit dans "Bonjour Chez Vous!" sur Public Sénat

Propos recueillis par Alexandre Poussart et Patrice Moyon (Ouest France) 

Mardi 20 avril 2021

Sur la sécurité en France

"C'est important que le président Emmanuel Macron se préoccupe de sécurité. Après quatre ans à ne pas s'être occupé du régalien, cette opération de communication ressemble plus à un acte de campagne électorale, qu'à un acte de gouvernement."

Voir l'extrait

"Lorsqu'il y a 50 policiers de plus à Montpellier par exemple, ce sont 50 policiers de la région parisienne qui partent. On ne les invente pas. Dans les transports en commun en Ile-de-France, il y a 500 policiers de moins que sous Nicolas Sarkozy."

Voir l'extrait

Sur le trafic de stupéfiants dans les quartiers

"Le trafic de stupéfiants gangrène nos quartiers. Cela induit aussi une augmentation de la violence. S'attaquer à la drogue est une nécessité absolue. C'est la structuration de la criminalité organisée dans notre pays."

Voir l'extrait

Sur la légalisation du cannabis : 

"Je suis hostile à la légalisation du cannabis. Pour une raison de santé publique. Il ne faut pas croire non plus que les dealers disparaitraient, il y aurait toujours un trafic de drogue. Les problèmes de criminalité ne seraient pas résolus."

Voir l'extrait

Sur les violences contre les forces de l'ordre

"Les violences contre les forces de l'ordre ont augmenté ces dernières années. J'y vois un recul de l'autorité de l'Etat. Dans le domaine de la sécurité, il est dû à un sentiment d'impunité. L'application de la peine ne fonctionne pas."

Voir l'extrait

Sur les places en prison : 

"Contrairement à ce que j'ai entendu, depuis le 1er mai 2017, il y a eu 116 places de prison de plus. Je prends le pari de revenir dans un an et je vous dirai qu'il n'y a pas eu une place en plus."

Voir l'extrait

Sur les actions mises en place en Ile-de-France contre le Covid-19 :

"La région est capable de faire des choses que l'Etat ne fait pas. Les premiers masques qu'ont eus les Franciliens, c'est la région Ile-de-France qui leur a donné."

Voir l'extrait

 

Contact Presse