Ils l'ont dit lors des "Questions d'Actualité au Gouvernement" au Sénat

25 novembre 2020

Ils l'ont dit lors des "Questions d'Actualité au Gouvernement" au Sénat

Propos recueillis par Tâm Tran Huy et Alexandre Poussart

Mercredi 25 novembre 2020

Sur les mesures sanitaires

René-Paul Savary, sénateur LR de la Marne : "On va autoriser les gens le 24 décembre à se retrouver en famille, à manger à 5, 6, 10, et pourtant on ne peut pas le faire au restaurant. Il faut retrouver une vie avec le virus." 

Voir l'extrait

Sur la réouverture des commerces : 

Sebastien Pla, sénateur SER de l'Aude : "C'est un soulagement, la décision était incompréhensible. [...] Derrière, on voit qu'Amazon a réalisé sur le 3e trimestre 60 milliards d'euros de bénéfice, l'équivalent du déficit français annuel, c'est colossal"

Voir l'extrait

Sur la violente évacuation de migrants Place de la République

Rachid Temal, sénateur SER du Val-d'Oise : "Je demande à ce que les rapports demandés au Préfet de police et à l'IGPN soient aussi donnés aux parlementaires"

Voir l'extrait

Sur l'article 24 de la Loi "sécurité globale" : 

Marc-Philippe Daubresse, sénateur LR du Nord : "Sur la liberté de la presse, il va falloir réécrire l'article. Mais il n'aurait pas empêché que l'on filme ces actes. Pour autant, il est juridiquement incertain et politiquement désastreux"

Voir l'extrait

Xavier Iacovelli, sénateur RDPI des Hauts-de-Seine : "On a besoin de réécrire cet article 24 [de la loi Sécurité globale]. Il faut le déconnecter de la question de la liberté de la presse, qu'il faut préserver"

Voir l'extrait

Sur la situation dans le Haut-Karabagh :

Christian Cambon, sénateur LR du Val-de-Marne, Président de la Commission des Affaires étrangères : "On a été assez humiliés par les conditions du cessez-le feu. La France n'a même pas été prévenue. C'est le moment de dire au gouvernement : passez à l'action, sur le plan humanitaire, sur le règlement de ce conflit"

Voir l'extrait

Sur les violences faites aux femmes

Annick Billon, sénatrice UC de Vendée, Présidente de la délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes : "On est à 146 féminicides en 2019, à plus de 200 000 femmes victimes de violence. Les chiffres continuent de progresser, c'est très inquiétant. La réponse que nous apportons aujourd'hui est assez incomplète"

Voir l'extrait

Contact Presse