Ils l'ont dit lors des Questions d'actualité au Gouvernement sur Public Sénat

31 mars 2021

Ils l'ont dit lors des "Questions d'Actualité au Gouvernement" au Sénat

Propos recueillis par Tâm Tran Huy et Alexandre Poussart

Mercredi 31 mars 2021

Sur les élections départementales et régionales

Olivier Paccaud, sénateur (LR) de l'Oise : "Actuellement, nous ne pouvons pas faire campagne. Il y a un vrai problème de logistique, qui n'a pas été pensé."

Voir l'extrait

Sur les élections régionales

Éric Kerrouche, sénateur (PS) des Landes : "Ce que je comprends c'est qu'on a vraiment été excellents : on n'a rien fait. Le vote sur 3 jours, c'est très facile à réaliser."

Voir l'extrait

Sur l'allocution du président Emmanuel Macron :

Laurence Cohen, sénatrice (PCF) du Val-de-Marne : "Nous sommes tous et toutes suspendus aux lèvres du président Macron. A 20 heures il prend la parole et tout le monde attend. Moi ça ne me va pas : il a tous les pouvoirs, c'est lui qui décide tout seul."

Voir l'extrait

Hervé Marseille, sénateur des Hauts-de-Seine et président du groupe Union Centriste au Sénat : "Il n'est pas normal qu'il y ait un homme qui décide seul dans son Palais de ce qu'il faut faire, sans écouter les autorités scientifiques, sans consulter le Parlement."

Voir l'extrait

Sur la gestion de la crise sanitaire par le président Emmanuel Macron :

François Patriat, sénateur de la Côte-d'Or et président du groupe RDPI au Sénat : "S'il y avait la traversée d'une épidémie mondiale sans erreurs de commises, ça relèverait du miracle."

Voir l'extrait

Sur le projet de loi "séparatisme" :

Guillaume Gontard, sénateur de l'Isère et président du groupe écologiste au Sénat : "Savoir si on devait ou non mettre un burkini pour aller à la piscine, je pense qu'aujourd'hui il y a d'autres priorités. On est dans un pays où il y a 10 millions de pauvres."

Voir l'extrait

Bruno Retailleau, sénateur (LR) de la Vendée et président du groupe Les Républicains au Sénat : 

"Le voile c'est l'étendard d'une contre société à visée sexiste et séparatiste. Je me réjouis de l'interdiction des signes ostentatoires, du burkini et du voilement des petites filles. Le gouvernement a toujours reculé, nous l'avons voté.

Voir l'extrait

"Le gouvernement veut atteindre une liberté. C'est facile d'être durs avec les familles et mous avec les islamistes."

Voir l'extrait

"Le terrorisme c'est aussi un djihadisme d'atmosphère, un terreau. La République perd chaque jour du terrain."

Voir l'extrait

Sur une fermeture temporaire des écoles

Patrick Kanner, sénateur du Nord et président du groupe Socialiste, Écologiste et Républicain au Sénat : "En tant que parlementaires, on ne sait rien. On est toujours mis devant le fait accompli."

Voir l'extrait

 

Contact Presse