Ils l'ont dit lors des Questions d'actualité au Gouvernement sur Public Sénat - mercredi 03 novembre 2021

3 novembre 2021

Ils l'ont dit lors des Questions d'actualité au gouvernement sur Public Sénat

Propos recueillis par Steve Jourdin et Alexandre Poussart

Mercredi 03 novembre 2021

Sur les tensions avec la Grande-Bretagne :

Dany Wattebled, sénateur Les Indépendants du Nord : "On a jamais montré les dents, mais à force on est en train de perdre du terrain. Je ne sens pas cette Europe très volontaire. Il faut être plus tranchant"

Voir l'extrait

Jean-Baptiste Moreau, porte-parole LREM : "Boris Johnson s'est toujours servi de l'Europe pour faire de la politique intérieure. Il fait de la diversion pour masquer ses propres incuries. Les pêcheurs français n'ont pas à en subir les conséquences. Un accord a été signé, il faut le respecter."

Voir l'extrait

Grégory Guida, ministre des affaires intérieures de Jersey "C'est très dommage parce que l'île de Jersey est très proche de la France. Mais maintenant nous avons un contrat très bien écrit."

Voir l'extrait

Hélène Conway-Mouret, sénatrice PS des Français de l'étranger : "La diplomatie c'est l'art du compromis, or on étale le rapport de force dans la presse. La politique intérieure britannique s'invite à tous les niveaux, parce que ce royaume n'est pas aussi uni que cela."

Voir l'extrait

 

Sur le contrat engagement jeune :

Martin Lévrier, sénateur LREM des Yvelines : "Ce n'est pas la première fois que l'on parle de contrat à des jeunes, il y a les contrats d'apprentissage. Sans engagement, le jeune ne se sent pas responsabilisé, il faut du gagnant-gagnant."

Voir l'extrait

Pierre Ouzoulias, sénateur communiste des Hauts-de-Seine : "Je pense que la jeunesse c'est une chance pour la nation. Ce n'est pas un contrat, c'est une question de relation de confiance. Le chef de l'Etat a oublié les devoirs de l'Etat. Le droit à la formation est constitutionnel."

Voir l'extrait

Pierre Ouzoulias, sénateur communiste des Hauts-de-Seine : "On est en train de discuter du budget et il ne se passe pas une journée sans que l'on entende une mesure nouvelle. L'exercice budgétaire n'a plus aucun sens. Si on avait donné cet argent aux universités, elles auraient été capables de faire réussir ces jeunes."

Voir l'extrait

Sarah El Haïry, secrétaire d'Etat chargée de la Jeunesse et de l'Engagement : "C'est donnant-donnant en accompagnant ceux qui sont plus loin de l'emploi. Ces 400 000 jeunes là on les accompagnera jusqu'au marché du travail."

Voir l'extrait

Martin Lévrier, sénateur LREM des Yvelines : "Ces jeunes-là ne peuvent pas accéder à l'université. On parle de jeunes en échec complet. Je suis totalement contre cette idée de RSA jeune, ce n'étant pas en étant assisté que l'on se développe."

Voir l'extrait

 

Sur Eric Zemmour :

Etienne Blanc, sénateur LR du Rhône : "Eric Zemmour fait un diagnostic sur l'état de la France. Oui, les Français ressentent durement un sentiment de déclassement et les questions de sécurité. Il appartient à notre candidat de traiter ces thématiques comme nous savons le faire nous."

Voir l'extrait

 

Sur les tweets du Conseil de l'Europe sur le hijab :

Bruno Retailleau, sénateur de la Vendée, président du groupe LR au Sénat : "Beaucoup ont été choqués. Le Conseil de l'Europe est financé par l'UE. Ils reprennent le discours des islamistes. Le voile n'est pas qu'un bout de tissu, c'est un combat d'abord politique."

Voir l'extrait

 

Sur l'hôpital public :

Laurence Rossignol, sénatrice PS de l'Oise, vice-présidente du Sénat : "Incontestablement, il y a des responsabilités historiques sur l'hôpital public. Mais ce que l'on demande c'est d'apporter des solutions. La crise du covid a dissimulé l'état de l'hôpital parce que les personnels se sont mobilisés."

Voir l'extrait

Jérôme Durain, sénateur PS de Saône-et-Loire : "Le problème de la santé est global et structurel. La réponse de Jean Castex est une réponse de début de quinquennat. C'est le Conseil scientifique qui vient donner des chiffres qui devraient remonter par l'appareil d'Etat."

Voir l'extrait

 

Sur la commission d'enquête sur l'hôpital public :

Laure Darcos, sénatrice LR de l'Essonne : "Nous estimons qu'il y a trop de personnel administratif et pas assez de soignants. On peut tous se reprocher des choses depuis 20 ans. Mais on devrait avoir cette priorité de mettre l'hôpital public à l'honneur."

Voir l'extrait

 

Sur le nucléaire :

Bérangère Abba, secrétaire d'Etat chargée de la Biodiversité : "Nous devons admettre que les trajectoires n'ont pas été atteintes et que cela nécessite une accélération de nos engagements. Sur le nucléaire, on est dans un temps long, mais cela n'empêche pas d'investir dans les énergies renouvelables."

Voir l'extrait

Contact Presse